Image default
Economie

«42% des fonctionnaires sont en télétravail»


La ministre de la Transformation et de la Fonction Publiques insiste sur la nécessité de renforcer les protocoles sanitaires dans les administrations.

Le télétravail est à nouveau l’une des priorités du gouvernement pour éviter un troisième confinement. Invitée au micro de Sud Radio ce lundi matin, la ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, Amélie de Montchalin, a souligné que l’administration publique faisait sa part. Mais qu’elle pouvait faire mieux.

«La semaine dernière, 42% des fonctionnaires – hors policiers, gendarmes et enseignants – étaient en télétravail», a ainsi indiqué la ministre. Une proportion qu’elle souhaite voir augmenter : «notre objectif, c’est que cette proportion passe à 50%». Les agents hospitaliers qui ne prennent pas physiquement en charge les patients sont également concernés.

Eviter les réunions physiques

La semaine dernière, la ministre du Travail Elisabeth Borne avait donné le ton en appuyant sur la nécessité de renforcer le télétravail. «La règle est simple : toutes les tâches qui peuvent être faites à distance doivent être faites en télétravail», avait-elle indiqué, ajoutant que 2,5 millions d’actifs pourraient télétravailler mais ne le faisaient pas.

Amélie de Montchalin précise : «les fonctionnaires qui travaillent encore en présentiel pourraient plutôt travailler, jusqu’à quatre jours par semaine. Il faut également éviter les réunions en présentiel et privilégier les visioconférences. Si les réunions physiques sont inévitables, il ne faut pas qu’elles rassemblent plus de six personnes». La ministre réitère un appel à la responsabilité prononcé par plusieurs membres du gouvernement : «la suite des événements est entre nos mains», estime-t-elle.

L’équipement informatique en question

Les résistances ne devraient pourtant pas provenir du terrain : sondés par Ipsos fin décembre à propos du télétravail, les fonctionnaires s’étaient montrés particulièrement satisfaits de cette formule. Les trois quarts des fonctionnaires qui avaient télétravaillé en 2020 espéraient même continuer à le faire, idéalement une journée par semaine. En revanche, la moitié d’entre eux soulignaient que les équipements informatiques constituaient un obstacle.

Depuis le début de la crise sanitaire, l’administration a cependant été équipée en matériel informatique pour le travail à distance. Selon Amélie de Montchalin, ce sont 125.000 ordinateurs qui ont été distribués dans les préfectures, les sous-préfectures et les ministères. «200 millions d’euros provenant du plan de relance sont destinés à équiper les fonctionnaires à 100%», a-t-elle indiqué.

D’ici le mois de juillet 2021, l’objectif est donc que 100% des agents de l’État dont le travail peut être fait à distance soient en mesure de télétravailler, «car chaque jour télétravaillé est un jour gagné contre l’épidémie», conclut Amélie de Montchalin.



Source link

Autres articles

ce qui est permis ou non à partir de mardi

administrateur

comment la Russie étend son influence en Méditerranée

administrateur

Pour les commerçants parisiens, les soldes d’été sont un échec

administrateur

Y aura-t-il des taxis volants à Paris pour les JO 2024 ?

administrateur

L’iPhone 5G, grande inconnue de la keynote d’Apple

administrateur

Après les trottinettes, Dott va se lancer dans le vélo électrique à Paris

administrateur