Image default
Finance

Ant Group, une plateforme géante de services financiers



La fourmi est devenue éléphant. L’histoire n’a pourtant rien d’un conte. Surnommé « le bras financier d’Alibaba », Ant Group a su révolutionner le paiement mobile avec son application Alipay , devenu le moyen de paiement incontournable en Chine. Mais à la différence de son concurrent direct, Wechat Pay du groupe Tencent, Alipay est une des solutions de paiement mobiles qui se développent le plus vite à l’international.

Aujourd’hui, Alipay pèse, en termes de transactions, plus que trois fois l’Américain Paypal. L’application représente désormais près de 55 % du marché chinois du paiement mobile, qui croit encore de l’ordre de 20 % par an, dans un pays où près de 90 % de la population a recours à un porte-monnaie électronique, selon les chiffres compilés par Syrtals Cards.

Cap sur les pays émergents 

Comme son concurrent Wechat Pay, cette application a également la capacité, au-delà du paiement, à agréger des centaines de services associés (réservations, produits financiers, RDV médical…). Une façon de se diversifier au-delà de la finance. Avec 40% de part de marché du paiement mobile en Chine, Tencent mise de son côté sur ses réseaux sociaux pour encercler son client avec des services associés.

Mais en matière de développement à l’international, Ant Group a une longueur d’avance sur son concurrent. Et compte encore conquérir de nouveaux marchés, notamment le sous-continent indien qui rattrape peu à peu son retard dans le domaine du paiement et du commerce électronique. Le groupe ne cesse de nouer des partenariats avec les pays émergents, comme le Vietnam, les Philippines, la Corée du Sud ou la Thaïlande.

Plateforme de distribution

Ant Group s’est également affirmé comme un formidable réseau de distribution de produits financiers. Il a ainsi enregistré en 2017 une collecte record sur le fonds monétaire Yu’Bao, soit plus de 100 milliards de dollars en douze mois. Sans aucune force commerciale, uniquement grâce à la plateforme Alibaba.

Ces performances sur les produits d’épargne sont désormais dupliquées dans le crédit aux ménages et aux petites entreprises. Résultat, le chiffre d’affaires du groupe, en hausse de 40 %, repose désormais pour 43 % sur le paiement et pour 35 % sur le crédit.

« Le tour de force d’Ant Group réside également dans le choix de sa cible de clientèle, qui fait la part belle aux revenus modestes et aux petites entreprises. Ce positionnement explique aisément son succès sur le marché indien, dont la population est faiblement bancarisée », ajoute Eva Balligand, gérante spécialisée sur les marchés asiatiques.



Source link

Autres articles

La deuxième vague de Covid-19 menace la reprise des métaux industriels

administrateur

Exclusif : de grands investisseurs appellent à une meilleure prise en compte de la biodiversité

administrateur

Ce que vont devenir les fonds de H2O

administrateur

Crédit immobilier : la remontée des taux se confirme

administrateur

Pourquoi l’émergence d’une dette européenne de référence serait une bonne nouvelle pour la zone euro

administrateur

L’épilogue approche pour la « bad bank » de Fortis

administrateur