Image default
Economie

Au Royaume-Uni, Ikea réduit les indemnités maladie versées aux salariés non vaccinés cas contacts au minimum légal


L’entreprise continuera d’indemniser totalement les salariés vaccinés et ceux qui ne le sont pas pour «circonstances atténuantes».

Ikea durcit le ton outre-Manche. Les indemnités maladie versées par le géant de l’ameublement suédois à ses salariés cas contacts non vaccinés ont été réduites au minimum légal (statutory sick pay). Elles s’élèvent ainsi à 96,35 livres par semaine, sachant que la période d’isolement de ces derniers dure dix jours (sept en France), contre une moyenne hebdomadaire de 400 livres rapporte le quotidien britannique The Guardian. Car au Royaume-Uni, c’est bien à l’employeur de verser ces indemnités. Les cas contacts vaccinés n’ont, eux, pas à se mettre en quarantaine.

«Suite au déploiement du vaccin et aux modifications des exigences du gouvernement en matière d’isolement, notre approche liée aux absences dues au Covid-19 a évolué à partir du 20 septembre 2021 – une approche élaborée avec nos partenaires sociaux», a précisé un porte-parole d’Ikea au Royaume-Uni. L’entreprise continuera d’indemniser totalement ses collaborateurs vaccinés et ceux qui ne le sont pas pour «circonstances atténuantes», dans le cas d’une grossesse par exemple. «Nous sommes conscients qu’il s’agit d’un sujet sensible et toutes les circonstances seront examinées au cas par cas. Par conséquent, toute personne ayant des doutes ou étant préoccupée par sa situation est encouragée à en parler à son responsable», poursuit le porte-parole.

Interrogée par Le Figaro, maître Savelli, avocate collaboratrice en droit du travail chez Sagan Avocats, nous indique qu’il n’y a rien d’illégal. «La situation se retourne simplement contre Ikea, qui avait fixé des indemnités maladie plus élevées que le minimum à l’origine».

Absentéisme

Selon le média britannique, la chaîne de supermarchés Morrisons avait pris des mesures coercitives avant le vendeur de meubles. Ces entreprises cherchent à pallier l’absentéisme dû au variant Omicron : après l’incitation via des congés gratuits pour aller se faire vacciner, elles passent donc à la punition. Le distributeur d’eau Wessex Water prendra, dès lundi, des dispositions similaires après avoir enregistré des absences records à cause du virus. Le 12 janvier, près de 130.000 cas ont été diagnostiqués au Royaume-Uni portant le total à un million sur les sept derniers jours. Ce chiffre est toutefois en baisse de 20% par rapport à la semaine précédente.

Une situation comparable pourrait-elle arriver en France ? «Cela me paraît totalement impossible. Il y aurait rupture d’égalité des droits» commente maître Bensussan, avocat international : «Nous avons une constitution ; eux non». En France, c’est l’Assurance maladie qui prend en charge les arrêts de travail.


À VOIR AUSSI – Covid-19: le ministre des Finances britannique annonce un plan d’aide d’un milliard de livres aux entreprises



Source link

Autres articles

Voici l’immeuble qui remplace le siège historique de RTL

administrateur

La contestation sociale s’intensifie à la raffinerie Total de Grandpuits

administrateur

La Banque de France anticipe un recul d’environ 15% du PIB au deuxième trimestre

administrateur

Faisant fi de l’épidémie, le gouvernement veut accélérer la relance économique

administrateur

Dans les entreprises, le respect des mesures sanitaires à l’épreuve du temps

administrateur

le flou persistant autour de la réouverture agace les professionnels

administrateur