Image default
Economie

Axa enregistre un bénéfice net de 4 milliards d’euros au premier semestre, meilleur qu’avant la crise


L’assureur a par ailleurs annoncé ce lundi que le conseil d’administration avait proposé de reconduire à sa tête Thomas Buberl.

Le ciel se dégage pour l’assureur Axa qui a fait état lundi d’un fort rebond de son bénéfice net au premier semestre, dépassant même celui enregistré en 2019 avant le début de la crise sanitaire, et espère solder son conflit avec des restaurateurs. Vers 11H15, l’action Axa prenait 3,91% à 22,74 euros, dans un marché en hausse de 0,82%.

Bien que la crise du Covid lui ait coûté l’an dernier 1,5 milliard d’euros, le groupe a réalisé un bénéfice net de 4 milliards d’euros au premier semestre 2021, en hausse de 180% sur un an et de 71% par rapport au premier semestre 2019. C’est «une excellente performance» permise par une «activité commerciale extrêmement dynamique», s’est félicité lors d’une conférence téléphonique Alban de Mailly Nesle, directeur financier du groupe.

La reconduction du mandat de Thomas Buberl proposée

En parallèle de ces résultats, Axa a annoncé dans un autre communiqué que le conseil d’administration avait proposé la reconduction du mandat d’administrateur de Thomas Buberl, et donc de son mandat de directeur général. La question sera soumise aux actionnaires à l’assemblée générale de 2022.

Ces résultats ont été enregistrés alors qu’Axa fait notamment face à des litiges avec les restaurateurs, qui se sont multipliés depuis le début de la pandémie et le refus de l’assureur d’indemniser les clients touchés par le confinement. Environ la moitié des clients concernés ont approché le groupe pour une transaction à l’amiable, a déclaré Alban de Mailly Nesle, après qu’Axa a proposé début juin une enveloppe de 300 millions d’euros pour mettre fin aux différentes procédures engagées. Les professionnels intéressés ont jusqu’au 30 septembre pour se manifester.

«Le Covid a coûté à Axa dans sa totalité 1,5 milliard d’euros», a rappelé le directeur général Thomas Buberl à l’occasion de la présentation des résultats. «Axa a 100 millions de clients et on va prendre 300 millions pour 15.000 clients afin de mettre ce sujet (des indemnisations de restaurateurs) derrière nous. C’est quand même un niveau très élevé», a-t-il défendu, alors que certaines voix se sont élevées pour dénoncer l’insuffisance des montants proposés. «Nous invitons nos amis et clients restaurateurs à participer à cette transaction car nous pensons que nous vivons un moment de relance et qu’il est important de tourner la page», a encouragé Patrick Cohen, le nouveau patron d’Axa France.

400 millions pour les inondations

Concernant les inondations qui ont touché l’Europe en juillet, les premières estimations d’Axa font état d’un coût d’environ 400 millions d’euros pour le groupe, avant impôt et net de réassurance, a indiqué Axa lundi.

S’il se dit confiant pour la fin de l’année, le groupe relève cependant qu’il subsiste encore de nombreuses incertitudes, notamment concernant la reprise économique et les effets qu’aura la diffusion du variant Delta sur celle-ci. Sur le premier semestre 2021, le chiffre d’affaires s’élève à 53,87 milliards d’euros, en hausse de 3% par rapport à 2020 mais en baisse de 7% par rapport à 2019.

Le bénéfice opérationnel, qui mesure la performance de l’activité, a doublé par rapport à l’année dernière à 3,64 milliards, et augmenté de 12% en excluant l’impact lié au Covid-19 en 2020, estimé à 1,5 milliard d’euros. Il a principalement été tiré par l’assurance dommages (+323% en change constant par rapport à 2020), qui représente un peu plus de la moitié de l’activité du groupe, même si la santé (+5%), l’activité vie, épargne, retraite (+10%) et la gestion d’actifs (+32%) y ont également contribué.

Quant au ratio de solvabilité, indicateur clé pour l’ensemble du secteur de l’assurance qui permet de mesurer la solidité financière, il s’est établi à 212% à fin juin, soit une hausse de 12 points par rapport à fin 2020.



Source link

Autres articles

dernière réunion mardi sur fond de désaccords entre gouvernement et syndicats

administrateur

Comment les cigarettiers vont être mis à contribution contre les mégots

administrateur

La Poste va ralentir la distribution du courrier

administrateur

Face aux sénateurs américains, Facebook et Twitter défendent leur gestion de l’élection

administrateur

Après les discothèques, le pass sanitaire est étendu aux bars et restaurants dansants

administrateur

L’Union européenne présente son passeport sanitaire

administrateur