Image default
Finance

BlackRock permet à certains de ses grands clients de voter directement en AG



Publié le 8 oct. 2021 à 9:48

C’est une première. BlackRock, le plus grand gestionnaire de fonds au monde, va permettre à certains de ses grands clients de voter directement dans les assemblées générales des sociétés dans lesquelles ils investissent. Et ce, dès janvier 2022, à temps pour la prochaine saison des assemblées générales (AG).

Plus de 2.000 milliards de dollars d’actifs

Cette mesure va concerner plus de 2.0000 milliards d’euros d’encours, soit environ 40 % des 4.800 milliards de dollars d’actifs que BlackRock gère pour ses clients institutionnels en gestion indicielle. Si les montants sont conséquents, en réalité seuls les plus grands clients sont concernés. Ceux qui disposent de comptes séparés (« separated managed accounts ») proches des mandats sur-mesure, et ceux qui ont des parts dans certains fonds communs de placement gérés aux Etats-Unis ou au Royaume-Uni.

« Ces options sont conçues pour vous permettre d’avoir une plus grande influence sur le vote en AG, si cela est important pour vous », a déclaré la société dans une lettre adressée à ses clients.

Par la suite, BlackRock pourrait étendre cette possibilité à des clients ayant investi dans d’autres produits, notamment les fonds indiciels cotés (ETF). Quelques institutionnels disposaient déjà de ce service, mais uniquement à la carte. La nouveauté, c’est la généralisation de cette technique via la mise en place d’infrastructures adéquates.

« Tout en offrant aux clients un plus grand choix dans la manière de voter par procuration, la gestion des investissements de BlackRock (BIS) reste au coeur de l’approche fiduciaire de BlackRock », indique la lettre.

Multiplication des demandes d’actionnaires

Cette décision annoncée jeudi par BlackRock fait suite à la multiplication des demandes d’actionnaires qui veulent reprendre la main sur le vote en AG. Ils souhaitent investir dans des entreprises qui rendent des comptes sur le changement climatique, la diversité, ou le traitement de leurs salariés et de leurs fournisseurs par exemple. Ce sujet les préoccupe d’autant plus que les trois géants de la gestion indicielle BlackRock, State Street et Vanguard pèsent lourd (25 % des suffrages) dans les votes exprimés aux AG des sociétés du S & P 500.

Au Royaume-Uni, l’association des fonds de pension et investisseurs de long terme a émis, fin septembre, des recommandations sur ce sujet. La profession souhaite que tous les gestionnaires d’actifs offrent aux investisseurs la possibilité de voter en AG. « Nos recommandations donneront aux investisseurs – tels que les fonds de pension – une voix plus forte dans les votes en assemblée générale », a déclaré Simon Howard, président du groupe de travail.

Sur Linkedin, Maria Nazarova-Doyle, directrice des investissements de l’assureur écossais Scottish Widows, a fait faire part de sa satisfaction jeudi. Elle a surtout mis la pression sur les autres gérants d’actifs : « si BlackRock le fait, pourquoi pas vous ? ».



Source link

Autres articles

Bpifrance vient renforcer le groupe audiovisuel de Niel, Pigasse et Capton

administrateur

Paiements en ligne : l’authentification renforcée prend encore du retard

administrateur

Softbank cède à la dernière martingale financière qui affole Wall Street

administrateur

La Maison Blanche interdit aux Américains d’investir dans le complexe « militaro-industriel » chinois

administrateur

Gestion de fortune : avec Apax, Crystal accélère la consolidation du secteur

administrateur

Les boursicoteurs s’attaquent aux cours de l’argent sur fond de complotisme

administrateur