Image default
Economie

Ce superbe hôtel particulier Art nouveau attend son nouveau locataire


Il reste encore quelques jours pour déposer sa candidature, la date limite de réception des offres étant fixée au 8 juin 2021 à 12 heures (modalités à retrouver ici). Mais pour espérer louer ce prestigieux hôtel particulier du 16e arrondissement de Paris, il faudra un dossier autrement plus solide que pour décrocher une chambre de bonne. Situé au 60 rue Jean de la Fontaine, dans le 16e arrondissement de Paris, l’hôtel particulier Mezzara, réalisé par l’architecte Hector Guimard et chef-d’œuvre de l’Art nouveau, attend le nouveau maître des lieux. Une imposante bâtisse de 1910, développant 859 m² habitables sur deux étages ainsi qu’un jardin de 450 m², tous deux classés monuments historiques.

» LIRE AUSSI – Avant/après: de la vilaine maison locative à la demeure bourgeoise

Mais comme le rappelle Le Parisien qui signale cette offre atypique, pas la peine d’espérer profiter de ces lieux inhabités depuis 2015 comme un locataire habituel. L’État, qui en est propriétaire, ne compte pas vendre les bijoux de famille. Il s’agit là de signer un bail emphytéotique administratif de valorisation, à savoir un contrat très long (50 ans en l’occurrence) où l’occupant s’engage à remettre en état et à entretenir le bien. Une formule qui existe depuis 2010 et qui doit permettre de ménager l’intérêt de l’État comme du locataire.

École privée et internat

Il faut dire que les lieux ont besoin d’une sacrée rénovation. Cet hôtel particulier réalisé en 1910 pour l’industriel et maître dentellier Paul Mezzara a été réaménagé dès 1930 par trois sœurs qui en ont fait un cours d’enseignement privé réputé avant que l’Éducation nationale ne rachète les locaux en 1956. Et ces dernières avant la fermeture de 2015, l’immeuble servait d’annexe au lycée Jean Zay tout proche pour y héberger un foyer d’une trentaine de jeunes filles en classes préparatoires. L’endroit a donc dû être équipé d’une vaste cuisine, d’un réfectoire, d’un dortoir et de sanitaires de collectivité.

L’un des joyaux de cette demeure: la salle à manger entièrement réalisée par Hector Guimard lui-même. Crédit Photo : Site des cessions immobilières de l’Etat
De quoi faire le bonheur des amateurs d’Art nouveau. Crédit Photo : Site des cessions immobilières de l’Etat

Il faudra donc du travail pour rendre son éclat d’origine à cette perle de l’Art nouveau. Car, comme le confie au Parisien, le président du Cercle Guimard, on trouve ici une grande salle à manger créée par Hector Guimard lui-même, ce qui en fait le seul exemple d’aménagement mobilier et décoratif complet conservé dans son emplacement d’origine. Si les visites sur rendez-vous se sont terminées le 7 mai, il reste encore quelques jours avant la clôture de l’appel d’offres, le 8 juin. Selon des proches du dossier, l’affaires intéresserait des hommes d’affaires et des mécènes fortunés.

Les lieux ne seront évidemment pas confiés à des candidats n’ayant pas les reins assez solides financièrement parlant ou n’ayant aucune expérience de remise en état de biens patrimoniaux. À noter: le bail spécifie que l’endroit doit rester ouvert au public au moins 5 jours par an. Et le montant de la redevance, le loyer à verser comptant ou annuellement? Il n’est pas défini et ne répond à aucune règle de plancher ou de plafond, chaque postulant étant libre de moduler ses engagements financiers et de rénovation comme il l’entend. L’heureux élu ne devrait être connu qu’en septembre.

L’hôtel particulier bénéficie également de plusieurs ares de jardin. Crédit Photo : Site des cessions immobilières de l’Etat



Source link

Autres articles

Les PME françaises toujours pénalisées par les retards de paiement des factures

administrateur

Stéphane Plaza et Mickaël Nogal, un duo inédit au chevet de l’immobilier

administrateur

Un plan pour les travailleurs indépendants présenté fin septembre

administrateur

La CNIL somme le ministère de l’Intérieur de revoir sa gestion du fichier des empreintes digitales

administrateur

fin du nombre de jours minimal dans les entreprises à partir de mardi soir, annonce Élisabeth Borne

administrateur

Netflix dépasse les attentes au troisième trimestre

administrateur