Image default
Economie

Ces ex-judokas pros visent un titre de champion de l’immo


Il faut croire que le judo et l’immo entretiennent de solides relations. Teddy Riner, qui entre en lice ce vendredi avec pour objectif de décrocher une troisième couronne olympique a ainsi récemment lié son image à celle d’un jeune réseau immobilier. Mais pour trois de ses prédécesseurs dont David Douillet, lui aussi double champion olympique, c’est une activité à plein temps. Ensemble, avec l’aide de Mariam Annoni, spécialiste de la vente de grands projets immobiliers, ils ont mis sur pied la Harvey family. Derrière ce drôle de nom se cache selon l’expression de ses fondateurs, un «expert immobilier nouvelle génération» qui conçoit, construit et vend des immeubles résidentiels neufs d’un côté et de l’autre des ensembles de coliving qu’ils soient petits (10 à 20 logements) ou grands (jusqu’à 100 appartements).

» LIRE AUSSI – Un tiers des Français feraient du sport s’ils avaient une pièce en plus

Lorsque l’on sait que les constructions sont signées Harvey et que l’animation et la gestion des coliving se font sous l’appellation Donna, les amateurs de série auront sans doute repéré l’origine du nom de la Harvey family. C’est une référence directe à Harvey Specter et Donna Paulsen, héros de la série judiciaire à succès Suits. «Quand nous avons formulé le concept avec Romaric Gaudemer, nous étions fans de cette série et nous trouvions qu’Harvey Specter avait vraiment la classe et s’engageait à fond dans son métier, se souvient David Inquel. Nous voulions associer nos produits immobiliers à cette image. Manque de chance, quelques mois plus tard ce nom de Harvey était également associé à l’immense scandale Harvey Weinstein et a été attribué à un ouragan…»

Canular

Mis sur les rails en 2017, le projet est rejoint par David Douillet en 2019. «Au départ, j’ai cru à un canular, avoue David Inquel. Je le connaissais et j’avais son numéro de portable mais il m’appelait d’un autre numéro…» «De mon côté, je cherchais un projet qui était au début de l’aventure, dans le secteur de l’immobilier, explique David Douillet. Je me suis toujours intéressé à l’entrepreneuriat et à la création de valeur avec le sport comme fil rouge. Au cours de ma parenthèse politique de dix ans comme élu, député et ministre j’ai pu constater l’importance des besoins en logement.» Et le fait de rejoindre deux champions de France de judo qui avaient déjà fait leurs preuves depuis plus de 10 ans dans l’immobilier le rassurait également. «D’un côté l’implication totale d’un sportif de haut niveau pour atteindre ses objectifs sert à 100% quand on est chef d’entreprise, souligne David Douillet. Et de l’autre entre judokas, il y a une confiance naturelle qui existe, cela a tout de suite marché entre nous.»

Au-delà de son nom qui claque, la Harvey family compte se distinguer par ses produits et surtout par la place qu’ils laissent à un univers bien connu des créateurs du groupe: les sportifs professionnels. C’est d’ailleurs pour pouvoir peser sur l’attribution des logements que la Harvey family a opté pour la gestion directe de ses résidences de coliving afin de pouvoir y installer autant de sportifs que possible, mais aussi d’autres publics difficiles à loger en s’appuyant sur des partenariats avec des associations ou des municipalités. D’où aussi le choix d’installer les premières résidences à proximité de l’Insep, le temple français du sport professionnel mais aussi en Nouvelle-Aquitaine et en Bretagne où les créateurs du groupe ont des attaches.

Fonds de dotation pour les précaires

«Avec David, nous avons fait le constat que la situation a très peu évolué pour les sportifs de haut niveau, explique David Inquel. À la fin de leur scolarité, ils passent par une période de deux à trois ans très difficiles à gérer. Ils peuvent avoir des moyens mais pas de vrai statut d’où leur difficulté à se loger.» D’où cette solution de coliving adossée à des conventions tripartites passées avec les municipalités pour attribuer un droit préférentiel d’accès aux logements aux membres des associations bénéficiaires (sportifs, étudiants, etc.). Le public issu de ces filières, au-delà du bail souple que l’on trouve habituellement dans les colivings pourra se dispenser de verser une caution, les associations offrant une «garantie morale». «Le monde du sport et des associations nous a tellement donné que nous essayons avec la Harvey family de lui rendre un peu de ce que nous avons reçu», précise David Douillet.

Autre petit plus pour ces futurs logements, au-delà des services clés en mains habituels (ménage, accès à Internet, conciergerie…), un soin particulier sera porté au sport et au bien-être, avec notamment un dojo dans tous les grands ensembles de coliving. Par ailleurs, un fonds de dotation est alimenté par les investisseurs et les prestataires de services pour peser près de 1% des sommes investies ou des prestations encaissées.

Pour l’instant, l’enseigne a livré deux programmes résidentiels neufs à Biscarrosse et Blanquefort et s’apprête à en sortir cinq autres soit une centaine de lots attendus pour les six prochains mois. Côté coliving, une petite résidence Donna de 8 logements est opérationnelle à Bordeaux pour des jeunes qui suivent les cours de cinéma à l’école du Septième art. À Montreuil, une résidence de 18 appartements en partenariat avec le club athlétique du 93 est attendue pour 2022 avec une priorité pour des athlètes de haut niveau en attendant des projets à Champigny et Saint-Brieuc. Et dans les cartons, des ensembles plus vastes doivent voir le jour à Chartres, Angers, Nice, Orléans…

Vue d’artiste d’un coliving destiné aux sportifs, à Montreuil. Crédit Photo : Harvey family
Autre vue du coliving de Montreuil. Crédit Photo : Harvey family
À Bordeaux, ce coliving étudiant installé dans une échoppe est déjà opérationnel. Crédit Photo : Harvey family
Vue d’artiste de la résidence Bill’s garden, à Blanquefort en région bordelaise, qui compte 11 logements. Crédit Photo : Harvey family



Source link

Autres articles

Pékin contraint les applications de livraison de repas à revoir les conditions de travail des livreurs

administrateur

Comment calculer le rendement de son investissement locatif ?

administrateur

Le chômage partiel indemnisé à 100% prolongé jusqu’à fin décembre pour tous les secteurs protégés

administrateur

Découvrez cinq pépites immobilières à 5 millions d’euros

administrateur

une étude pointe de nouvelles failles chez Facebook

administrateur

La CGT Info’Com déclenche un tollé avec des affiches s’en prenant à Laurent Berger

administrateur