Image default
Economie

clients et restaurateurs attendent avec impatience la réouverture des terrasses


Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, a annoncé que certaines terrasses rouvriront à la mi-mai. La profession et les clients se tiennent prêts.

Un petit verre en terrasse entre amis… Ce lointain moment de plaisir s’apprête à refaire surface dans le quotidien des Français. Fermées depuis le 29 octobre, certaines terrasses rouvriront à partir de la mi-mai selon le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal. « Le président a donné un cap : certains lieux culturels et certaines terrasses rouvriront à la mi-mai», a-t-il expliqué après la réunion consacrée à la stratégie de déconfinement ce jeudi à l’Élysée.

Une nouvelle accueillie avec beaucoup d’enthousiasme du côté des clients. «Je serai en terrasse dès le premier soir, à la première table de libre. Dès que ça rouvrira, j’y serai très souvent. Je n’en peux plus d’être enfermé», se réjouit Romain, 26 ans. «J’irai dès le premier jour pour soutenir les lieux qui rouvrent et qui seront organisés pour nous accueillir à nouveau», raconte Lou, une Montpelliéraine âgée de 27 ans.

À voir aussi – Déconfinement: «Mi-mai certaines terrasses et certains lieux de culture pourraient rouvrir», confirme Gabriel Attal

Une confirmation attendue

Du côté des restaurateurs et des propriétaires de bar, l’impatience se fait également ressentir, mais avec une certaine prudence. Une confirmation par le président de la république Emmanuel Macron est attendue par tous les professionnels du secteur. « On y croit mais il y a toujours un bémol lié à la propagation du coronavirus. On attend une confirmation d’Emmanuel Macron», reconnaît Hervé Becam, vice-président confédéral de l’Umih. «J’accueille cette nouvelle avec optimisme mais j’attends d’en savoir plus, notamment sur les horaires d’ouverture», déclare Benoit Provaux, gérant du Café de la Mer à Montpellier (Hérault).

Le plan de réouverture des hôtels et des bars présenté par le gouvernement à la mi-mars précise que les établissements devront faire respecter le protocole sanitaire qui était en vigueur avant leur fermeture, avec une limite de six convives par table et une distance minimale d’un mètre entre les tables. Mais d’autres précisions sont attendues assez rapidement par les professionnels du secteur, notamment sur les terrasses concernées et les horaires d’ouverture. « Nous avons besoin de trois semaines pour recontacter les fournisseurs, les producteurs, nous organiser avec nos équipes et former les nouveaux salariés », explique Hervé Becam. Le gouvernement avait bien affirmé mi-mars qu’un « délai de prévenance » serait pris en compte pour les restaurateurs et ceux-ci devraient donc être prévenus de leur date de réouverture trois semaines à l’avance pour avoir le temps de se préparer.

30% du chiffre d’affaires annuel en terrasse

Environ 30% des bars et restaurants possèdent une terrasse en France. Et celles-ci engendrent environ 30% de leur chiffre d’affaires sur l’année. Mais les mois de printemps et d’été sont évidemment cruciaux pour les établissements possédant cet espace à l’extérieur. « Mai et juin sont des mois très importants. La clientèle a envie d’être dehors. Je suis certain qu’il va y avoir une demande incroyable. Ça va être impressionnant. Même dans les bars, il faudra fonctionner par réservation », se réjouit Benoit Provaux.

Une joie plus nuancée pour les établissements situés à Paris. Ceux-ci craignent en effet le départ des Parisiens en vacances ou en télétravail, en plus de la pénurie de touristes qui dure depuis un an maintenant. « On reste inquiets pour les mois à venir parce que Paris s’est vidé de ses habitants et de ses touristes. Notre saison commencera seulement à partir de septembre », assure Romain Vidal, secrétaire général du Groupement des indépendants de l’hôtellerie-restauration à Paris.

Pour accompagner les établissements, la Ville de Paris avait autorisé depuis mai 2020 les cafés, bars et restaurants à installer de nouvelles terrasses jusqu’en juin 2021. « J’espère que ce dispositif sera prolongé au moins jusqu’au mois d’octobre. Cela nous permettrait de proposer des terrasses plus grandes et plus agréables », met en avant Vincent Bauer, propriétaire de trois pizzerias à Paris.

À voir aussi – Paris va-t-elle devenir une terrasse géante? (10/06/2020)



Source link

Autres articles

2021, une année record pour les jeux vidéo mobiles

administrateur

Cette année, le Black Friday intéresse moins les Français, selon une étude

administrateur

Jean Castex préoccupé par la situation du logement en France

administrateur

Le dialogue sur le télétravail post-Covid «ne va pas être évident», juge François Asselin

administrateur

les commerces qui seront ouverts et ceux qui seront fermés

administrateur

feu vert des députés à de possibles écotaxes régionales

administrateur