Image default
Economie

Crainte de fuite radioactive dans la centrale EPR chinoise de Taishan


Framatome a prévenu les autorités américaines d’un «risque radioactif imminent», selon CNN. Framatome dit surveiller la situation.

Que se passe-t-il à la centrale nucléaire de Taishan, en Chine, à quelques encablures de Hong Kong ? La chaîne américaine CNN rapporte que le groupe français Framatome a prévenu les autorités américaines d’un «risque radioactif imminent» à la centrale EPR chinoise le 3 juin dernier, via une lettre envoyée au département de l’Energie américain. Le ministère de l’Économie français confirme qu’il a également été prévenu de la situation. L’autorité de sûreté nucléaire française (ASN) confirme également ces informations.

Les deux réacteurs de Taishan sont pour l’instant les seuls EPR, de conception française, a être entrés en service dans le monde. D’autres exemplaires sont en construction en Finlande, en France et au Royaume-Uni.

Dans un communiqué diffusé lundi, EDF a indiqué avoir été «informé de l’augmentation de la concentration de certains gaz rares dans le circuit primaire du réacteur n°1 de la centrale nucléaire de Taishan». Et de préciser que «la présence de certains gaz rares dans le circuit primaire est un phénomène connu, étudié et prévu par les procédures d’exploitation des réacteurs».

Fuite de crayon de combustible

Très concrètement, il s’agit d’une de fuite de crayon de combustible, indique une source française. Ces crayons contiennent des pastilles d’uranium enrichi, contenues dans des gaines faite d’un alliage au zirconium. Lorsqu’une fuite ou une rupture survient, des gaz rares radioactifs, comme le xénon ou le krypton, s’échappent dans le circuit primaire. Il faut dans un second temps purger celui-ci. Ces incidents sont prévus par les protocoles de sûreté.

Le communiqué d’EDF semble indiquer également que les gaz radioactifs ne sont pas sortis du circuit primaire, qui fonctionne un en vase clos. Toutefois, l’article de CNN indique que les niveaux réglementaires de radioactivité ont été relevés. La question est de savoir s’il s’agit des seuils pour l’intérieur du circuit primaire ou pour un autre niveau, comme le cœur du réacteur ou l’air libre à l’extérieur de la centrale.

Framatome, filiale du groupe français EDF et qui intervient sur la centrale de Taishan, a indiqué lundi surveiller «l’évolution d’un des paramètres de fonctionnement» de la centrale nucléaire. Elle «est dans son domaine de fonctionnement et de sûreté autorisé», précise Framatome, qui a participé à la construction de la centrale, dans une déclaration à l’AFP, à la suite d’un article de CNN sur une fuite dans cette centrale qui comporte deux réacteurs EPR.

De son côté, l’exploitant de la centrale, China General Nuclear Power Group (CGN), a fait état dans un communiqué d’indicateurs environnementaux «normaux», sans faire référence aux informations de CNN.

À VOIR AUSSI – Faut-il sortir du programme EPR ?

Conseil d’administration extraordinaire

Toutefois, l’électricien français sous-entend qu’il n’a pas toutes les informations qu’il souhaiterait sur la situation sur le terrain. Il indique en effet avoir «solliciter la tenue d’un conseil d’administration extraordinaire de TPNJVC (la co-entreprise créée avec ses partenaires chinois pour gérer la centrale de Taishan, NDLR) pour que le management présente l’ensemble des données et les décisions nécessaires».

«Framatome apporte son soutien à l’analyse de l’évolution d’un des paramètres de fonctionnement de la centrale nucléaire de Taishan», a indiqué l’entreprise française, sans jamais parler de fuite ni dire lequel de ces «paramètres» était surveillé. De son côté, l’exploitant de la centrale, China General Nuclear Power Group (CGN), a fait état dans un communiqué d’indicateurs environnementaux «normaux», sans toutefois faire directement référence aux informations de CNN.

Le site américain précise que les autorités chinoises auraient relevé le niveau autorisé de radioactivité autour du site pour éviter d’avoir à le fermer. Les autorités américaines ont tenu de multiples réunions de haut niveau sur ce sujet depuis le début du mois.



Source link

Autres articles

Menace de grève à Europe 1, de nouveau en pleine tourmente

administrateur

Démission du patron de Rio Tinto après la destruction d’un site aborigène en Australie

administrateur

faudra-t il le porter même devant son ordinateur ?

administrateur

Sophie Zhang, le combat de la lanceuse d’alerte qui dénonce l’instrumentalisation politique de Facebook

administrateur

Ruée sur les logements neufs parisiens vendus à 5000€/m²

administrateur

À Limoges, des restaurateurs installés dans les chalets du marché de Noël pour faire de la vente à emporter

administrateur