Image default
Economie

Crédit immobilier: 87 euros par mois d’économies en résiliant son assurance


En France, plus de 9 millions de Français ont un crédit immobilier, selon la Fédération bancaire française. Parmi eux, 92,2% ont souscrit une assurance pour ce prêt, à en croire l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR). Ce jeudi, ces 8 millions de Français vont enfin savoir s’ils pourront la résilier à tout moment. La proposition de loi de la députée de Seine-et-Marne (77) Patricia Lemoine (Agir ensemble, majorité présidentielle), sera examinée le 25 novembre par les députés de l’Assemblée nationale. Soutenu par Bercy, le texte a été adopté jeudi dernier par la Commission des affaires économiques de la Chambre basse du Parlement.

» LIRE AUSSI – Comment dénicher une délégation d’assurance pour son crédit immobilier?

Les Français espèrent ainsi pouvoir réaliser des économies substantielles. Mais dans ce domaine, ils risquent d’être un peu déçus. Les emprunteurs immobiliers peuvent espérer «récupérer» quelque 550 millions d’euros par an, selon une estimation de l’UFC Que choisir qui a passé au crible les tarifs des assurances de prêt immobilier (entre 2010 et 2019) et le profil des emprunteurs. Au premier abord, ce montant est tout sauf négligeable. Mais rapporté aux 6,3 millions de ménages qui ont intérêt à changer d’assurance (selon le dernier bilan du Comité consultatif du secteur financier), il devient sensiblement moins impressionnant. Chaque Français peut espérer une économie moyenne de seulement 87 euros par an, soit environ 1400 euros sur la durée restante de son contrat, estimée à 16 ans, selon l’ACPR (page 20).

Les assureurs alternatifs dans le viseur des banques

«Ces 550 millions d’euros sont un minimum, nous avons pris les hypothèses les plus prudentes possible, explique Matthieu Robin, chargé de mission banques à l’UFC Que choisir. Par exemple, les tarifs sur lesquels nous nous basons sont les tarifs moyens alors que les consommateurs opteront pour les assurances les moins chères». Pour un crédit de 200.000 euros sur 20 ans à 1% (avec une quotité assurée de 75% pour chaque emprunteur), un couple âgé de 35 ans qui rembourse son crédit depuis 5 ans, peut espérer économiser 13.000 euros en moyenne et un couple de 55 ans, plus de 15.000 euros, selon l’association.

» LIRE AUSSI – Crédit immobilier: pourquoi une hausse de l’assurance est à craindre

Face à cette volonté de libéraliser le secteur de l’assurance emprunteur, les banques, qui détiennent près de 88% de parts de marché, affichent leur farouche opposition. «Nous sommes opposés à la résiliation à tout moment de l’assurance emprunteur non pas pour des raisons de concurrence mais parce que les règles ne sont pas les mêmes pour tous», affirme un porte-parole du Crédit Mutuel qui cible les «assureurs alternatifs qui déploient leur force commerciale pour récupérer les clients jeunes et bien portants au détriment des quinquagénaires et des clients avec des soucis de santé».

«Le lobby bancaire fait feu de tout bois pour conserver jalousement sa rente en agitant le chiffon rouge de démutualisation alors que les emprunteurs souffrant de risques aggravés de santé sont déjà nombreux à s’assurer auprès des acteurs alternatifs», rétorque l’UFC Que choisir qui a lancé, il y a une dizaine de jours, une action en justice contre LCL. Fin de la première manche de ce bras de fer jeudi.



Source link

Autres articles

Près d’un utilisateur de fioul sur deux compte garder sa chaudière

administrateur

Vers des indemnités maladie journalières pour les professions libérales ?

administrateur

Engie et Veolia se donnent jusqu’à lundi pour se décider sur Suez

administrateur

quelques touches impressionnistes mais pas de grande réforme

administrateur

Facebook double ses profits malgré le boycott et la récession

administrateur

Climat : Total accusé de déni

administrateur