Image default
Finance

Dans les Bahamas, le secteur des cryptos réfléchit à un monde meilleur



Pendant 4 jours, du 26 au 29 avril, les Bahamas furent, après Miami, le centre du monde des cryptos. Organisée par la société FTX de Sam Bankman-Fried , et la société SALT, connue pour son rendez-vous annuel des hedge funds à Las Vegas, la conférence « Crypto Bahamas » a attiré près de 2.000 participants pour des présentations sur les thèmes classiques (finance décentralisée, NFT , Métavers , régulation, « cryptos vertes » à faible empreinte carbone, cryptos dans le sport …). Les intervenants se sont interrogés sur la façon dont « les cryptos pouvaient rendre le pouvoir aux citoyens » ou encore dont « les gouvernements pouvaient rendre le pouvoir à leurs citoyens grâce aux cryptos ».

Cette réunion a bénéficié du soutien d’une cinquantaine de sponsors du secteur (courtier, plateforme, fonds, traders, paiement, infrastructures…). Elle était notamment animée par l’ancien top model Gisele Bündchen, qui avec son mari, le joueur de football Tom Brady, ont investi dans FTX. Ils en sont aussi les ambassadeurs et conseils.

Devant un parterre peu hostile, le gérant de fonds crypto Michael Novogratz et Cathie Wood, la gestionnaire de la tech qui avait notamment investi dans Coinbase ont réitéré leur confiance dans le bitcoin avec des objectifs de cours à moyen terme de 500.000 et 1 million de dollars.

L’effet Clinton

En toute simplicité, Bill Clinton et Tony Blair ont été interrogés sur « Le Monde aujourd’hui » par Sam Bankman-Fried. Mais ils ont posé comme condition qu’aucun des spectateurs ne divulgue leurs propos échangés sur les réseaux sociaux. Certains ont enfreint la consigne et rapportaient que l’ancien président américain avait estimé que les cryptos étaient « évidemment sérieuses ». « Il faut faire ce qu’il faut dans l’espace réglementaire » selon ses propos rapportés par « Politico ». 

La dernière fois que le 42e président avait participé à une réunion sur les cryptos c’était début octobre 2018 lors de la conférence organisée par la crypto Ripple. Il ne lui avait pas porté chance puisqu’elle avait chuté de 38 % dans les 3 mois suivants à l’image d’un marché en plein doute qui clôturait une année noire .

Destruction créatrice

Durant les 4 jours de conférence et de festivités (soirées privées, séances de yoga au lever du soleil, massages, barbecues…) , les cours ont baissé et la capitalisation mondiale des cryptos a chuté de plus de 100 milliards de dollars. Le marché avait connu une baisse d’une ampleur comparable lors de la précédente grande réunion de la communauté des cryptos, celle de la « Bitcoin conference » à Miami entre le 6 et 9 avril. La capitalisation avait alors plongé de 98 milliards de dollars à 1.973 milliards. La semaine suivante, lors du « Paris Blockchain Summit », le marché avait encore perdu un milliard de dollars.



Source link

Autres articles

Annus horribilis pour le géant bancaire Credit Suisse

administrateur

Private equity : les épargnants poussés dans les bras des fonds d’investissement

administrateur

Scandale Hin Leong : une aubaine pour les gros négociants de matières premières

administrateur

Paiement : le gendarme bancaire dénonce les plans d’affaires trop optimistes des fintechs

administrateur

Le rebond de l’inflation complique la tâche de la BCE

administrateur

Portés par les cours du pétrole, les marchés progressent fortement

administrateur