Image default
Economie

de plus en plus d’accords de télétravail conclus


Depuis le 1er janvier, 2720 accords ont été signés, soit déjà 37% de plus qu’en 2020.

Si aucune mesure de renforcement du télétravail n’a été annoncée par Olivier Véran ce jeudi midi, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à encadrer cette pratique. Selon des données du ministère du Travail que Le Figaro s’est procuré, 2720 accords sur le télétravail ont été conclus depuis le 1er janvier. Soit une hausse de 37% par rapport à l’année 2020, lors de laquelle 1980 accords ayant pour objet le télétravail avaient été signés au sein des entreprises.

L’effet Covid est particulièrement visible. Sur l’année 2019, soit avant que le virus ne paralyse la planète, seuls 1155 accords avaient en effet été conclus, nous indique le cabinet d’Élisabeth Borne. Si la hausse est notable, les chiffres restent faibles, comparés aux près de 4 millions d’entreprises existant en France selon l’Insee.

Si l’on entre dans les détails des accords conclus depuis le début de la crise sanitaire, environ la moitié (52%) porte sur un télétravail régulier de deux jours par semaine, relaie le ministère, citant des données de la Dares, sa direction statistique.

Le nombre de jours télétravaillés en baisse

Le protocole sanitaire, actualisé en septembre, laisse toute latitude aux entreprises pour organiser le télétravail de leurs salariés. Il prévoit en effet seulement que «les employeurs fixent dans le cadre du dialogue social de proximité, les modalités de recours à ce mode d’organisation du travail». Plus aucun nombre de jours minimal de travail à distance n’est imposé. À noter que le protocole va être légèrement modifié, a annoncé le ministère du Travail ce jeudi, mais sans toucher aux règles sur le travail à distance.

Depuis plusieurs mois, le télétravail est sur une pente descendante. En septembre, seuls 21% des salariés ont travaillé au moins un jour à distance, d’après les dernières données de la Drees. Une part en baisse de 7 points par rapport au mois d’avril. Conséquence directe du nouveau protocole, les entreprises qui imposent au moins un jour de télétravail par semaine ne représentaient plus que 10 % de salariés fin septembre, contre 19% fin août.

Malgré la reprise épidémique actuelle, le gouvernement n’envisage pas pour l’instant de modifier les règles, martèle-t-il. Il est soutenu par le Medef, dont le président Geoffroy Roux de Bézieux a estimé mardi sur BFMTV/RMC qu’un retour du télétravail obligatoire serait «une erreur». «Il faut laisser le dialogue social de proximité se faire. (…) Beaucoup d’entreprises ont signé des accords sur le télétravail, les petites ont signé des chartes et ont donné un ou deux jours de télétravail. Je pense qu’il faut laisser faire», a déclaré le patron des patrons.

À VOIR AUSSI – Covid-19: malgré la reprise épidémique, le retour du télétravail «n’est pas d’actualité»



Source link

Autres articles

quelles options pour éviter le géant américain ?

administrateur

Twitter met plus en avant les publications politiques de droite

administrateur

le texte en discussion à l’Assemblée

administrateur

des échiquiers et des livres pour jouer comme dans le Jeu de la Dame

administrateur

le télétravail encouragé mais pas obligatoire

administrateur

Valérie Pécresse déterre la hache de guerre avec Alstom

administrateur