Image default
Economie

Elon Musk entend quintupler les revenus de Twitter d’ici 2028


Le plan présenté aux investisseurs prévoit de multiplier par quatre l’audience et de développer les abonnements.

Le management de Twitter n’a jamais su faire flamber le nombre d’utilisateurs du réseau social ni bien les monétiser? Cela n’a pas de quoi faire peur à son nouveau propriétaire, Elon Musk, qui se dit prêt à relever le défi. Le patron de SpaceX et Tesla a présenté aux investisseurs un plan de développement chiffré, que le New York Times s’est procuré. Les objectifs affichés sont pour le moins ambitieux mais ils ont convaincu le milieu de la finance: l’entrepreneur a déjà sécurisé 28,1 milliards de dollars de financements auprès de banques ou de fonds, sur les 44 milliards que va lui coûter cette acquisition.

Elon Musk, qui deviendra PDG par intérim de Twitter lorsque la vente sera effective, entend multiplier par cinq les revenus du réseau social d’ici à 2028. Selon la présentation, le chiffre d’affaires de l’entreprise passerait ainsi de 5 à 26,4 milliards de dollars. Pour réaliser une telle croissance, le milliardaire compte s’appuyer à la fois sur une forte hausse de l’audience du réseau social et sur le développement de nouveaux services.

Le plan repose en grande partie sur une multiplication par quatre du nombre d’utilisateurs quotidiens monétisables, qui passeraient de 229 millions aujourd’hui à 931 millions en 2028. Comment Elon Musk compte-t-il s’y prendre? Il n’en dit mot… Autre projet, réduire de 90 à 45 % le poids de la publicité dans les revenus, ce qui représenterait 12 milliards de dollars d’ici à six ans. Dix autres milliards seraient générés par des services d’abonnements. Le premier, lancé en 2021 et nommé Twitter Blue, permet d’accéder à des fonctionnalités supplémentaires. Elon Musk vise 159 millions d’abonnés en 2028. À cela s’ajoutent 104 millions d’abonnés pour un mystérieux projet, qui selon le New York Times pourrait être une version sans pub du réseau social.

Enfin, le futur patron projette 1,3 milliard de dollars de commissions générés par les activités de paiements du réseau social. Ce dernier permet d’envoyer de l’argent à des influenceurs ou de payer pour assister à des conférences audio, mais ce produit lancé en 2021 est encore balbutiant.

3500 recrutements

Côté coûts, Elon Musk prévoit d’embaucher plus de 3500 salariés d’ici à 2025 pour un total de 11.000 personnes. Mais entre-temps, une coupe franche de près de 1000 postes est prévue pour 2023. Le milliardaire anticipe certainement une fuite de talents une fois la vente bouclée – sa personnalité étant loin de faire l’unanimité au sein du personnel du réseau social -, mais aussi de faire place nette pour ses propres troupes. L’entrepreneur a déjà passé le mot. «Si la vente se fait, l’entreprise sera hyper-concentrée sur l’ingénierie logicielle, le design, la sécurité informatique et sur l’ingénierie serveur», a-t-il écrit vendredi sur Twitter. «Je pense que tous les managers se doivent d’exceller dans leur domaine technique. Ce serait sinon comme être capitaine de cavalerie sans savoir monter à cheval. Et les attentes sur l’éthique professionnelle seront grandes.» Les candidats semblent déjà frétiller. Selon le site spécialisé Glassdoor, les consultations des petites annonces de recrutement chez Twitter ont bondi de 263 % fin avril.



Source link

Autres articles

Les soldes débutent avec des stocks au plus haut

administrateur

Des substances nocives retrouvées dans les emballages de la restauration rapide

administrateur

Retour, échange, remboursement, avoir… Que faire quand nos cadeaux ne nous conviennent pas ?

administrateur

Le rappel annuel Covid-grippe de Moderna «pas avant l’automne» 2023

administrateur

Le déficit commercial français a atteint 84,7 milliards d’euros en 2021, un record absolu

administrateur

L’Union européenne serait en capacité de vacciner jusqu’à 90% de sa population mi-juillet

administrateur