Image default
Finance

Epargne solidaire : 2019, année record en France



Les investissements dans les projets sociaux et environnementaux ont de plus en plus de succès en France. L’épargne solidaire a poursuivi sa progression en 2019, en bondissant de 24 % sur un an pour atteindre un encours global de 15,6 milliards d’euros, selon une étude publiée lundi.

En 2018, l’encours d’épargne placé sur les différents produits d’épargne solidaire avait atteint environ 12,6 milliards d’euros, selon les données du baromètre annuel de la « finance solidaire » publié par le journal « La Croix » et l’association Finansol .

L’an passé, « trois milliards d’euros supplémentaires ont ainsi été déposés par les épargnants solidaires, soit la meilleure année jamais réalisée en valeur absolue », explique Finansol, estimant que ce dernier cru « confirme l’attrait des Français pour la finance solidaire ». Créée en 1997, l’association rassemble quelque 90 groupes actifs dans le secteur et près de 160 placements labellisés par Finansol, qui distingue les placements « éthiques ou humanistes ».

Trois canaux

L’épargne salariale est la principale source de financements solidaires, selon « La Croix ». Elle représente près de 62 % des montants, avec un encours d’environ 9,7 milliards d’euros. Les fonds communs de placement d’entreprise solidaire (FCPES), de mieux en mieux connus des salariés, progressent de 22 % en un an.

Le deuxième canal est celui de l’épargne solidaire collectée par les banques et mutuelles d’assurance, qui attire 5,1 milliards d’euros et progresse de 29 %. Le quotidien cite en exemple les livrets réglementés comme le Codevair, proposé par les Banques populaires, où 20 % de la collecte environ est affecté à des prêts personnels à finalité sociale et environnementale. Ils servent par exemple à rénover les logements de personnes en situation de fragilité.

Enfin, les Français ont aussi investi directement dans des entreprises solidaires. L’encours est passé de 651 millions en 2018 à 812 millions en 2019. Les titres de projets liés à la transition énergétique – investissements dans des centrales d’énergies renouvelables par exemple – figurent parmi les plus recherchés.

« Chiffres records »

« Ces chiffres records s’expliquent en grande partie par la bonne santé des marchés financiers en 2019 », explique Finansol. L’association note par ailleurs que « plusieurs réseaux bancaires et financiers ont été particulièrement actifs ».

« L’année 2019 a ainsi enregistré une progression spectaculaire de la collecte bancaire (+29 %), qui dépasse celle de l’épargne salariale, et 810.000 nouvelles souscriptions, soit presque le double de 2018, témoignant de l’importance de la promotion des placements solidaires par les établissements financiers », se félicite-t-elle.

Avec AFP



Source link

Autres articles

JP Morgan visé par une amende d’un milliard de dollars pour manipulation sur les métaux

administrateur

Matières premières : après un rattrapage spectaculaire des prix, la géopolitique reprend ses droits

administrateur

Coronavirus : l’Italie grande gagnante du plan de soutien de la BCE

administrateur

Taux : la Banque centrale européenne calme le jeu

administrateur

Covéa-SCOR : trois ans de guerre fratricide

administrateur

L’optimisme des cryptos et bitcoin défient la crise mondiale du COVID

administrateur