Image default
Economie

Fin de la gratuité des tests, Guadeloupe, troisième dose… Ce qu’il faut retenir des annonces de l’exécutif


Parmi les nouvelles mesures listées ce mercredi, une campagne de rappel sera menée à la rentrée pour une troisième dose, à destination des personnes les plus fragiles.

Il s’agit de durcir le ton face à une situation sanitaire qui «s’aggrave». Après un conseil de défense et un conseil des ministres présidés par Emmanuel Macron depuis le fort de Brégançon ce mercredi, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, s’est exprimé sur l’évolution de l’épidémie. «Après des semaines de hausse exponentielle, le nombre de contaminations est désormais sur un faux plat», a-t-il déclaré, soulignant l’absence de «décrue de l’épidémie». Dans ce contexte, l’exécutif a annoncé le durcissement de certaines mesures.

  • Renforcement des contrôles aux frontières

Pour «bloquer au maximum l’accès du virus à notre pays», les contrôles, «déjà particulièrement fermes», devraient être dans les jours à venir «plus drastiques encore». Pour ce faire, «100% des voyageurs venus de pays à risque seront désormais contrôlés par tests antigéniques», a annoncé Gabriel Attal.

  • Le passe sanitaire exigé dans les grands centres commerciaux

Dans les territoires où «le taux d’incidence dépasse 200», et dans les centres commerciaux et grands magasins de plus de 20 000 m², les préfets auront désormais pour consigne d’instaurer le passe sanitaire obligatoire.

  • Le masque de retour en intérieur dans certains cas

Dans ces mêmes zones où le taux d’incidence est supérieur à 200, il s’agira aussi de «rétablir le port du masque en intérieur dans les espaces soumis au passe sanitaire». Jusque-là, la décision revenait aux préfets et gérants d’établissements. Les lieux potentiellement concernés devraient être les cinémas, restaurants ou encore boîtes de nuit.

  • Fin de la gratuité des tests sans prescription «mi-octobre»

L’annonce avait été faite par Emmanuel Macron lors de sa dernière allocution. Le porte-parole du gouvernement a confirmé que l’exécutif mettrait fin à «la gratuité des tests or prescription médicale». La mesure devrait entrer en vigueur à la «mi-octobre». «Les tests ne protègent pas. Les tests à répétition n’empêchent pas d’aller à l’hôpital», a martelé Gabriel Attal.

À VOIR AUSSI – Attal annonce la fin de la gratuité des tests à la mi-octobre en France

  • «La vaccination au coin de chaque rue»

La vaccination devenant «la norme», l’exécutif fera aussi en sorte que des offres de vaccination soient disponibles «au coin de chaque rue». Elles seront notamment présentes «à proximité des centres commerciaux» ainsi que des «établissements scolaires». Cette nouvelle étape débutera «dès la prérentrée» pour poursuivre la stratégie «d’aller vers».

  • Une «campagne de rappel» pour une troisième dose à partir de mi-septembre

Selon une liste des populations concernées établie par la Haute Autorité de Santé, une «campagne de rappel de vaccination à risque» débutera «à la mi-septembre». Les rendez-vous devraient être disponibles dès la fin du mois d’août ou au début du mois suivant.

  • De nouvelles mesures en outre-mer

La situation en outre-mer est «dramatique», selon Gabriel Attal. Face à une épidémie d’une «exceptionnelle gravité» aux Antilles, le confinement strict et le couvre-feu imposés en Martinique vont être étendus à la Guadeloupe. «Si la situation est si grave aux Antilles, et que nous tenons en métropole, c’est que la vaccination y est très faible», a encore insisté le porte-parole.

S’agissant de la Polynésie française, le Conseil des ministres a adopté un décret déclarant l’état d’urgence sanitaire. Il prendra effet le 12 août à minuit.



Source link

Autres articles

La grande distribution prépare la fin du ticket de caisse imprimé

administrateur

La semaine des médias

administrateur

Le moral des décideurs au plus bas depuis six ans

administrateur

Les opérateurs télécoms comptent désormais 14 millions d’abonnés à la fibre

administrateur

Les restaurateurs restent dans l’expectative, malgré l’annonce d’une date de reprise

administrateur

Des infirmiers anesthésistes «en urgence vitale» manifestent

administrateur