Image default
Economie

France Télévisions confirme l’arrêt de «Plus belle la vie» en novembre


Le tournage de la série à l’antenne depuis 2004 sur France 3 prendra fin en septembre.

France Télévisions vient d’officialiser l’arrêt du feuilleton emblématique Plus belle la vie, confirmant l’information du Figaro parue le 17 février dernier. «Ce jeudi 5 mai 2022, la direction de France Télévisions a annoncé aux équipes de Plus belle la vie, à Marseille, que cette saison serait la dernière», a précisé le groupe public dans un communiqué. Le tournage de la série inaugurée en 2004 sur France 3 prendra fin en septembre. Et la fiction «conclura son long parcours à l’antenne en novembre 2022», a indiqué le groupe audiovisuel public.

Vincent Meslet, le directeur général de Newen, société qui produit la série, assure que les 200 personnes qui travaillent sur le feuilleton restent pleinement mobilisées. «Nous avons encore cinq mois d’histoires à livrer. Cela représente un volume de près de 150 épisodes. En plus de cela, Un prime time sera diffusé début juillet et il est probable qu’un grand prime time final soit prévu en novembre».

«Ce feuilleton, pionnier et emblématique, est devenu la série française quotidienne la plus longue de l’histoire et une marque forte de France 3», a salué France Télévisions au sujet d’un programme «transgénérationnel, ancré dans la proximité, l’authenticité et les réalités de la société française dans toute sa diversité».

Audiences en berne

Le groupe audiovisuel public évoque toutefois la nécessité d’«un renouvellement de l’offre créative», à l’heure du boom des plateformes de streaming. Manière pudique de dire qu’au fil des ans, l’audience a marqué le pas. Après avoir atteint près de 7 millions de téléspectateurs dans les années 2000, elles se sont effritées, tombant à 2,7 millions en moyenne sur la saison 2021-2022, selon Médiamétrie.

Le groupe public s’est toutefois engagé à poursuivre «une nouvelle histoire avec Marseille et sa région» via «un nouveau pacte créatif» dans la cité phocéenne, «dans la prolongation du plan France 2030», qui doit se «traduire par le tournage de nouvelles séries originales». «On est soulagé dans un sens car France Télévisions s’est engagé à compenser au centime près, soit 30 millions d’euros par an, le montant du tournage de Plus Belle la vie à Marseille via des mini-séries ou téléfilms», a ajouté ce technicien qui travaille depuis 17 ans sur la série.

«Notre priorité, en tant que producteur, c’est l’accompagnement social des conséquences de cet arrêt», indique Vincent Meslet. Un dossier qui commencera à être géré dès la semaine prochaine «avec humanité», promet le dirigeant. Newen est bien implanté en PACA et en Occitanie et compte demeurer «un partenaire privilégié de ces deux régions». Quant à Plus belle la vie, le dirigeant estime que «la marque a encore de l’avenir. Elle vaut de l’or. En tant que producteur, nous étudierons toutes les possibilités. Une suite, un spin-off, la commercialisation du catalogue…». Plus Belle la vie, ce n’est peut-être pas tout à fait fini.



Source link

Autres articles

2021 reste à haut risque pour l’économie mondiale

administrateur

Accusé d’abus de faiblesse sur sa grand mère, l’héritier de la Maison du Caviar jugé pour avoir détourné 300.000 euros

administrateur

le droit de veto de Xavier Niel suspendu par la justice

administrateur

La BCE moins pessimiste sur la récession en 2020

administrateur

La hausse des taux de crédit immobilier s’accélère

administrateur

Facebook doit revendre Giphy, ordonne l’autorité britannique de la concurrence

administrateur