Image default
Economie

grosses perturbations sur la ligne Paris-Rouen-Le Havre


Le trafic des trains sera interrompu «entre les gares de Mantes et Val-de-Reuil» sur la ligne Paris-Rouen-Le Havre du jeudi 26 au dimanche 29 mai. Une nouvelle qui n’a pas manqué de faire réagir les associations d’usagers

C’est un week-end qui s’annonce compliqué. La ligne Paris-Rouen-Le Havre sera fortement impactée le week-end du jeudi 26 au dimanche 29 ma, en raison des travaux qui permettront, d’après la SNCF, «une amélioration de la desserte voyageur» à partir de 2024,

À compter du jeudi 26 mai 12h et jusqu’au dimanche 29 mai à 16h – soit la quasi-totalité de ce long week-end -, la circulation sera totalement coupée entre les gares de Mantes-la-Jolie et Vernon. Des cars seront alors mis à disposition le vendredi et le samedi entre les gares de Vernon, Mantes-la-Jolie, Val-de-Reuil et Rouen. Pour les lignes Paris-Caen-Cherbourg et Paris-Trouville-Deauville, le temps de circulation sera allongé de 30 minutes environ ( prévoir 3h pour un Paris-Deauville au lieu de 2h20 habituellement ). Quant aux trains en direction du Havre, ils passeront par l’itinéraire alternatif de la ligne Serqueux-Gisors. Conséquences : ne circuleront le jeudi qu’un train dans chaque sens, le vendredi et le samedi, que deux trains dans chaque sens, et le dimanche qu’un seul train, au départ du Havre.

La raison : le projet appelé EOLE. Ce projet consistant à prolonger de 55 km vers l’ouest l’actuelle ligne E du RER comprend plusieurs axes d’amélioration du trafic, dont 47 km de réaménagement de voie existante jusqu’à Mantes-la-Jolie. «De mi-mai à mi-septembre 2022, les travaux EOLE de prolongement du RER E vers l’ouest de l’Île-de-France, s’intensifient dans le secteur de Mantes et notamment durant certains week-ends.» a indiqué la SNCF dans un communiqué du 12 mai.

Avant la coupure totale de la circulation prévue le jeudi 26 mai à 12h, les trains circulant entre Mantes-la-Jolie et Vernon du mercredi soir 22h50 au jeudi 26 mai 12h connaîtront un temps d’allongement de parcours de 30 minutes. La SNCF précise cependant que l’ensemble des trains pourront accueillir plus de 1000 voyageurs chacun.

Malgré les alternatives mises en place, la SNCF précise qu’il est conseillé de prévoir son départ le mercredi soir et/ou le jeudi avant 12h, et son retour le dimanche à partir de 16h. Afin de palier ces perturbations, la SNCF prévoit de mobiliser 31 agents «au gilet rouge» supplémentaires répartis dans les gares de Vernon, Mantes-la-Jolie, Rouen et Paris Saint-Lazare, ainsi que de mettre en place des drapeaux de couleurs en gare de Mantes pour orienter les voyageurs.

Des associations d’usagers qui déplorent un «manque de concertation» de la SNCF

L’Union des Usagers de Paris-Cherbourg ( UDUPC ) n’a pas manqué de réagir à cette annonce de la SNCF. Celle-ci, dans un tweet posté le 15 avril, déplore «un manque de concertation» de la SNCF qui, d’après elle, n’avait initialement annoncé de changements qu’à partir du 14 juillet. Les tensions ne sont pas rares en Normandie entre la SNCF et les associations d’usagers, celle-ci reprochant souvent à la société de transport son manque de communication.

Des perturbations qui en annoncent d’autres

Et les mauvaises nouvelles ne s’arrêtent pas là. La SNCF a aussi informé ses usagers que des perturbations similaires sont à attendre sur la ligne Paris-Rouen-Le Havre pendants plusieurs semaines de l’été. Par exemple, du 11 juillet au 15 août un temps additionnel de 30 minutes sera à prévoir sur cette ligne. Aucune perturbation n’est à attendre pendant le week-end de la Pentecôte. Pour l’instant.



Source link

Autres articles

la justice maintient des restrictions sur la vente de produits en France

administrateur

la start-up Cajoo veut relever le défi de la livraison en moins de 15 minutes

administrateur

«Il y a urgence à voter une loi de finances rectificative 2021 !»

administrateur

tout comprendre à l’hydrogène, sur lequel l’exécutif mise 2 milliards

administrateur

Ces 12 roulottes en bois sont à vendre aux enchères

administrateur

Canal+ fixé le 31 mars sur sa demande de retrait de la Ligue 1

administrateur