Image default
Economie

La fortune immobilière de Trump a fondu de moitié en 6 ans


La crise sanitaire et même le réchauffement climatique n’y sont sans doute pour rien, la fortune accumulée par Donald Trump ne cesse de fondre depuis 2015. À ce moment-là, elle culminait à 4,5 milliards de dollars avant d’être quasiment divisée par deux pour s’afficher à 2,5 milliards. Si l’ancien président américain n’est pas exactement à plaindre, ce revers de fortune lui fait quitter le classement Forbes des 400 premières fortunes américaines pour la première fois depuis 1995. Il est désormais relégué à la 1299e position de ce prestigieux palmarès, lui qui a connu la 71e place en 2003.

» LIRE AUSSI – Donald Trump utilise des chèvres pour faire fondre sa taxe foncière

Comment en est-il arrivé là, lui qui a perdu 600 millions de dollars depuis le début de la pandémie tandis que bon nombre de milliardaires ont vu leur patrimoine décoller? À en croire l’analyse de Forbes, s’il a fait moins bien que les champions des nouvelles technologies et des cryptomonnaies, entre autres, c’est que le magnat n’a pas su diversifier sa fortune qui repose très largement sur l’immobilier.

Or, il y avait été incité dès 2016, lorsque des représentants fédéraux de comités d’éthique avaient suggéré au président nouvellement élu de se défaire d’une partie de ses actifs immobiliers pour éviter les conflits d’intérêts. Il aurait alors eu l’occasion d’investir sur d’autres supports potentiellement plus prometteurs que ses propriétés situées au cœur des principales villes américaines.

Un patrimoine (ici, son hôtel de Las Vegas) qui n’est plus aussi doré que par le passé.

À voir aussi -États-Unis: Trump annonce attaquer en justice Facebook, Twitter et Google

Crédit Photo : Shutterstock/Shutterstock

États-Unis: Trump annonce attaquer en justice Facebook, Twitter et Google – Regarder sur Figaro Live

Un milliard de dollars de taxes sur les plus-values

Certes, comme le reconnaît Forbes, s’il avait vendu la totalité de ses immeubles à son arrivée au pouvoir, la note fiscale en taxe sur les plus-values aurait pu dépasser le milliard de dollars. Mais s’il avait simplement placé le montant des ventes sur un fonds indiciel suivant le S&P 500, par exemple, sa fortune serait remontée à 4,5 milliards de dollars. Et pour remuer le couteau dans la plaie, Forbes souligne qu’il aurait sans doute pu bénéficier d’une disposition peu connue du code des impôts américains exemptant de taxe sur les plus-values les employés de l’État. Histoire de les inciter à vendre leurs biens pour éviter les conflits d’intérêts.

«L’étroitesse d’esprit a un prix, se régale Forbes. Si Trump avait réussi à éviter l’impôt sur les plus-values, il aurait théoriquement pu réinvestir 3,5 milliards de dollars dans le S&P 500 le jour de son entrée à la Maison Blanche. Dans ce scénario alternatif, il aurait alors valu environ 7 milliards de dollars en septembre.» De quoi propulser l’ancien président à la 133e place du classement Forbes, non loin de son meilleur rang…

Donald Trump n’est plus dans la course quand on parle des ultra-riches.

À voir aussi -Donald Trump dénonce «l’incompétence» de Joe Biden dans le retrait des troupes d’Afghanistan

Crédit Photo : Shutterstock/Shutterstock

Donald Trump dénonce «l?incompétence» de Joe Biden dans le retrait des troupes d?Afghanistan – Regarder sur Figaro Live



Source link

Autres articles

sanctions renforcées pour les patrons qui ouvriraient, ainsi que pour les clients

administrateur

Quels sont les «espaces publics clos» dans lesquels le port du masque sera obligatoire?

administrateur

Trendex propose aux fans d’investir sur la popularité de leurs stars préférées

administrateur

11 millions de Français n’ont pas reçu la propagande électorale

administrateur

les embauches en forte hausse

administrateur

Dati dénonce à la justice des faits de favoristime et de détournement de fonds publics

administrateur