Image default
Economie

la prise de conscience s’accélère, selon une étude


Le constat est d’autant plus vrai chez les jeunes, qui privilégient notamment les produits bio.

Question alimentation, les Français sont sur la bonne voie à en croire la troisième édition du baromètre annuel de la transition alimentaire Opinion Way pour Max Havelaar France*. Quelque 90% d’entre eux achètent des produits responsables (fabriqués en France ou dans sa région, réduisant les emballages, biologiques, issus du commerce équitable) au moins une fois par mois et 66% au moins une fois par semaine.

En la matière, les jeunes sont les plus engagés : quand 52% de la population consomment des produits bio, ils sont 65% chez les moins de 35 ans. Idem pour les produits issus du commerce équitable : 43% contre 62%. Parmi les moteurs des Français, toute classe d’âge confondue, on note la volonté mieux rémunérer les producteurs (39% des Français), la traçabilité (39%), la qualité (32%), la protection de l’environnement (28%), le goût (26%) et la santé (26%).

Et ce «mieux manger» ne se cantonne pas qu’au domicile. «Lorsqu’ils mangent à l’extérieur, ils souhaitent très clairement qu’on leur propose des produits alimentaires locaux (86%), qu’on les informe sur la provenance et la qualité des aliments (79%) et qu’on leur garantisse une juste rémunération des producteurs des produits proposés à la carte (77%)», complètent les auteurs. Ce sont dans les lieux de restauration collective publics (cantines scolaires et universitaires) que l’attente est la plus forte. «C’est un enjeu majeur dont peuvent se saisir les collectivités locales pour répondre aux aspirations des Français en la matière ; on dénombre déjà d’ailleurs près de 2000 villes et régions équitables dans le monde», conclue Blaise Desbordes.

Le poids du prix

«Si la pandémie a beaucoup mobilisé la conscience des consommateurs en faveur des producteurs et de la planète, on pouvait craindre que la précarité économique liée ne vienne freiner les achats responsables. Nous voyons que ce n’est pas le cas et que les habitudes transformatrices des Français s’ancrent dans la durée», estime le directeur général de Max Havelaar Blaise Desbordes. Mais le prix reste encore une entrave pour 67% des sondés, toutefois en recul de 5 points sur un an. Avec le retour au bureau, les Français sont plus nombreux à arpenter les rayons des supermarchés et hypermarchés généralistes, au détriment des marchés et des ventes en direct auprès des producteurs.

Cette prise de conscience, qui se ressent d’abord dans l’assiette (77% des Français), prend de l’ampleur. Ainsi, 30% des Français (+3 points sur un an) disent consommer de manière responsable dans le textile et l’habillement, 8% (+3 points) dans la papeterie et 5% (+2 points) dans la bijouterie.

*Le baromètre a été réalisé auprès de 2063 personnes de plus de 18 ans selon la méthode des quotas.



Source link

Autres articles

l’enquête interne d’Orange confirme un problème de logiciel

administrateur

Le flou demeure autour de la suppression de la taxe d’habitation pour les plus riches

administrateur

La Ligue 1 sur Téléfoot, stop ou encore?

administrateur

Les studios de jeux vidéo, victimes collatérales de la guerre entre Apple et Epic Games

administrateur

Ces ex-judokas pros visent un titre de champion de l’immo

administrateur

Le Figaro a testé pour vous l’application StopCovid, disponible à partir d’aujourdhui

administrateur