Image default
Economie

La SNCF propose des contrôles aléatoires pour vérifier le passe sanitaire


Les pistes envisagées par l’entreprise tentent de concilier grands départs et restrictions sanitaires.

La SNCF a dévoilé ses premières propositions relatives à sa stratégie de contrôle du passe sanitaire. Avec les départs en vacances qui recommencent à fonctionner à pleine cadence, le géant ferroviaire veut dresser un plan d’attaque «réaliste», comme l’a indiqué le PDG de SNCF voyageurs Christophe Fanichet aux micros de RTL jeudi.

Sans date précise pour le moment de mise en place du passe sanitaire à bord des trains, la SNCF élabore donc en amont sa stratégie pour veiller au respect du contrôle de ce sésame. Le directeur général de la branche voyageurs a donc fait part des réflexions de l’entreprise. «Notre priorité, c’est que les Français partent en toute sérénité. On va garantir la totalité des trajets, soit 750 trains au départ et 400 000 passagers par jour, qui partent cet été et on sera au rendez-vous», a assuré Christophe Fanichet, fixant le cap. Il a notamment dressé un parallèle avec le port du masque, qui a été un succès, alors que de nombreuses personnes étaient sceptiques à son égard l’année passée. «La même question était posée avec le masque et aujourd’hui tous les Français portent le masque. J’ai confiance dans le civisme des Français» a-t-il déclaré, plein d’espoir.

Contrôles aléatoires, passe sanitaire dès la réservation

Le plan proposé par la SNCF consiste à ne pas procéder à des contrôles systématiques, faute de temps -. Christophe Fanichet rappelle qu’il y a «1.200 passagers au départ d’un Ouigo» – et pour éviter tout retard. «Il y aura des contrôles massifs, ils devront être de plusieurs types, à quai, donc à l’embarquement, mais aussi à bord et même au débarquement. Le passe pourra être contrôlé à 3 moments un peu comme un billet de train par exemple», a-t-il détaillé.

La recette est résumée dans cette formule : «En août, c’est un billet un masque et un passe sanitaire» martèle ainsi Christophe Fanichet. Et il assure que la compagnie est prête à effectuer ses contrôles. «Les agents pourront flasher le passe sanitaire, on a essayé et ça fonctionne».

À la suite d’une présentation par la direction aux partenaires sociaux, SUD-Rail indique clairement que les contrôles seront inopinés . «Devant l’impossibilité matérielle et humaine de réaliser des contrôles systématiques les contrôles du passe sanitaire des voyageurs à l’embarquement seront aléatoires», peut-on lire dans un rapport du syndicat. Emmanuel Grondein, secrétaire Fédéral SUD-Rail pointe cependant que «tous les agents n’ont pas le même niveau d’assermentation qui permet d’effectuer le contrôle ou pas».

« En août, c’est un billet un masque et un passe sanitaire »

Christophe Fanichet, Directeur Général de SNCF Voyageurs

Dans la lignée de ce qu’Air France compte mettre en place, la présentation du passe sanitaire dès la réservation du billet est également en réflexion. Mais Christophe Fanichet reste mesurée par rapport à cette possibilité. «On est en plein travail avec une date simple du 5, 6 août environ» a-t-il confié sobrement. Le syndicat des cheminots SUD Rail a indiqué de son côté que pour l’instant «elle [la SNCF] n’est pas prête à intégrer le passe dans le titre de transport». À noter que ce QR code sera demandé dans les trajets de longue distance tels que TGV, les Intercités et les trains de nuit.



Source link

Autres articles

Suivez Onyx, cette chienne qui détecte les punaises de lit

administrateur

Pour Emmanuel Macron, «l’avenir énergétique et écologique de la France passe par le nucléaire»

administrateur

ruée sur les tests antigéniques désormais vendus dans le commerce

administrateur

l’association UFC-Que Choisir saisit le conseil d’État

administrateur

À quinze jours du Brexit, comment les entreprises françaises se préparent à faire face

administrateur

Plats à emporter, dîners à 19h ou fermeture… Comment les restaurants comptent réagir au couvre-feu

administrateur