Image default
Economie

Le «budget masques» peut atteindre 300 euros par mois pour une famille de 4 personnes


Les masques sont-ils trop chers ? La question se pose, en ce lundi 20 juillet, alors que l’obligation d’en porter dans les espaces publics clos vient d’être mise en œuvre. Certes, nombre de Français sont fournis en masques par leurs entreprises ou par les pouvoirs publics, et cela devrait se poursuivre notamment pour les plus précaires. Mais pour certains, l’addition peut grimper jusqu’à 75 euros par personne et par mois. Un vrai budget pour les familles qui atteint donc jusque 300 euros pour une famille de 2 enfants.

Correctement utilisé, un masque à usage unique doit être porté 4 heures maximum dans une journée selon une fiche du ministère des Solidarités et de la Santé. Il est donc recommandé de le changer une à deux fois dans la journée. Le prix de ces masques est plafonné à 0,95 euro pièce jusqu’en 2021, et l’on peut même en trouver dès 50 à 60 centimes.

Concernant les masques réutilisables, ils peuvent être lavés cinq à plusieurs dizaines de fois selon les modèles et les fabricants. Leurs prix varient beaucoup, de trois à une vingtaine d’euros pour certaines marques. Là aussi, l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) prévient qu’«un masque en tissu doit être changé dès qu’il devient humide et au moins toutes les 4 heures».

45 à 75 euros par mois et par personne

En moyenne, on peut donc estimer qu’une personne vivant seule et utilisant deux à trois masques à usage unique par jour doit dépenser 1,5 à 2,5 euros quotidiennement, soit 45 à 75 euros par mois. Pour une famille composée d’un couple et de deux enfants, cela représente donc 180 à 300 euros mensuels.

Il est plus difficile de calculer ce même chiffre pour les masques en tissu réutilisables. En plus d’une grande fourchette de prix, certains sont en effet lavables 10 fois, d’autres 50… Nous avons retenu l’exemple d’une personne seule ayant acheté des masques à 5 euros réutilisables 20 fois. Il en faudra trois à quatre par mois, soit 15 à 20 euros mensuels. Pour la même famille de quatre enfants, cela représente donc un budget de 60 à 80 euros.

Dans un entretien donné en mars dernier à RTL, le président de l’association de défense des consommateurs UFC-Que Choisir Alain Bazot estimait que ce budget était «tout à fait colossal». Pour lui, ces masques devraient être gratuits. «On conteste ce choix de ne pas avoir mis à disposition gratuitement (ces masques), notamment pour l’accès aux services publics» estimait-il encore.

«Dans la mesure où il y a un intérêt général de santé publique, il ne faut vraiment pas de limite à l’accès à ces masques, notamment sur le plan financier, poursuivait le président de l’UFC Que Choisir. Puisque c’est obligatoire dans les écoles, dans les transports, il faut que les services publics distribuent les masques.»

Distributions gratuites

Mais tous les Français ne paient pas pour s’approvisionner en masques. Nombre d’entreprises en ont distribués à leurs salariés depuis le déconfinement. Les collectivités locales, elles aussi, en ont proposés gratuitement à leurs habitants. Ainsi à Paris, «la ville […] met gratuitement à la disposition de chaque Parisienne et Parisien un masque lavable en tissu», explique la Mairie sur son site internet. À Toulon, 55.750 masques grand public en tissu, lavables et réutilisables, avaient été retirés par les habitants dès le premier week-end de déconfinement. Et ces opérations se sont multipliées, un peu partout dans le pays.

Par ailleurs, une opération de distribution de masques pour les Français les plus précaires est en préparation et devrait être mise en place dans les prochains jours. «Une distribution de masques grand public sera mise en place dès la semaine prochaine à destination des publics précaires, a expliqué dimanche 19 juillet le ministère des Solidarités et de la Santé sur son site internet. Les publics ciblés sont ceux qui bénéficient de l’Aide médicale d’État et de la complémentaire santé solidaire et les contacts habituels des associations d’aide aux plus vulnérables.»

10 millions d’euros de masques par semaine

Quoiqu’il arrive, le marché des masques se porte déjà très bien en grande surface, avec 175 millions d’euros de chiffres d’affaires depuis le début du mois de mai selon une récente enquête de l’analyste des données de consommateurs Nielsen. Alors qu’il s’était stabilisé autour de 8 millions d’euros hebdomadaires, le chiffre d’affaires des masques en grandes surfaces est même reparti à la hausse la semaine du 6 au 12 juillet, à 10 millions d’euros. Avec l’obligation du port dans les lieux publics clos, ces chiffres devraient encore exploser dans les semaines à venir.



Source link

Autres articles

Danone franchit un cap sur les bouteilles recyclées

administrateur

les grandes surfaces y recourent en masse

administrateur

Victime d’un squat, ce retraité va récupérer son logement au bout d’un mois

administrateur

Une écotaxe sur l’aérien aurait des conséquences «délétères», estime Djebbari

administrateur

Taxe foncière, taxe d’habitation… Tout ce qu’il faut savoir sur les impôts locaux

administrateur

Le propriétaire doit-il vous rendre l’intégralité du dépôt de garantie ?

administrateur