Image default
Economie

le géant EA se fait voler le code source du jeu Fifa 2021


Déjà très ciblée, l’industrie du jeu vidéo a connu une recrudescence de cyberattaques ces derniers­ mois.

À la veille de l’ouverture du Salon international du jeu vidéo, l’éditeur américain EA a reconnu avoir été victime d’un vol de données, révélé par le site Motherboard. Des attaquants ont réussi à pénétrer son système d’information et à dérober 780 Go de données, dont le code source de son célèbre jeu de football Fifa 2021. Il ne s’agit pas d’une attaque au rançongiciel, dans le but d’exiger une importante somme d’argent contre le décryptage de données. Depuis le 6 juin, les pirates proposent les informations dérobées à la vente sur des forums spécialisés sur le darknet, fournissant des preuves de leur butin via des captures d’écran. Selon l’offre publiée, le package est mis à prix 28 millions de dollars.

Les codes sources, écrits dans un langage de programmation, permettent d’exécuter des programmes. Ces « recettes de cuisine » ont beaucoup de valeur car elles permettent à ceux qui les détiennent de copier des produits ou d’en détourner certains aspects.

Outre Fifa 2021, les pirates ont mis la main sur le code de Frost­bite, un moteur de jeu utilisé pour faire tourner différentes versions des Battlefield et Star Wars, ainsi que sur plusieurs outils internes et des certificats numériques. « Avec de telles informations en main, les détenteurs peuvent facilement voir le fonctionnement interne d’un jeu, exploiter les failles de sécurité et même faire de l’ingénierie inverse à des fins malveillantes », explique Xavier Duros, CTO de Check Point Software France.

Pas d’impact sur l’activité

L’éditeur relativise, lui, la prise de guerre, évoquant une « quantité limitée de code source ». Surtout, insiste-t-il, « aucune donnée de joueur n’a été subtilisée et nous n’avons aucune raison de croire qu’il y ait le moindre risque pour la protection de la vie privée des joueurs ». L’offre mise en ligne par les pirates mentionne pourtant des données sur 9 millions de joueurs (sur plus de 450 millions de joueurs enregistrés dans le monde, selon le site d’EA). Une enquête criminelle a été ouverte et l’éditeur « collabore activement » avec les forces de l’ordre.

Les pirates, qui ne semblent à première vue pas connus des experts en cybersécurité, ont aussi partagé sur les forums des captures d’écran prétendant démontrer leur accès aux données d’EA. « Suite à cet incident, nous avons déjà amélioré notre sécurité et nous ne nous attendons pas à ce qu’il y ait d’impact sur nos jeux ou notre activité commerciale », a indiqué la société.

Déjà très ciblée, l’industrie du jeu vidéo a connu une recrudescence de cyberattaques ces derniers­ mois. En novembre, des pirates ont infiltré le réseau informatique de l’éditeur japonais Capcom (Street Fighter, Resident Evil). Un mois plus tôt, le français Ubisoft et l’allemand Crytek avaient été victimes d’un chantage au vol de données par le groupe pirate Egregor. En février, le studio CD Projekt Red (Cyberpunk 2077, The Witcher) était aussi attaqué par des pirates affirmant avoir récupéré du code source. Les sociétés communiquent peu ou pas sur ces attaques.

Selon un rapport d’Akamai Technologies, entre juillet 2019 et juin 2020, l’industrie du jeu a aussi été victime de 3000 des 5600 attaques par déni de service (qui visent à saturer des serveurs pour les rendre indisponibles) observées sur son périmètre, ce qui en fait de loin le secteur le plus ciblé.


VOIR AUSSI – Les cyberattaques seront abordées lors de la rencontre entre Joe Biden et Vladimir Poutine à Genève.



Source link

Autres articles

le régulateur européen approuve le vaccin AstraZeneca

administrateur

le chantier devrait pouvoir avancer cette fois-ci

administrateur

Hertz se déclare en faillite aux Etats-Unis et au Canada

administrateur

La France veut se débarrasser des emballages plastiques à usage unique d’ici 2040

administrateur

Un loyer peut-il être augmenté lorsque le locataire change?

administrateur

seuls les grands centres commerciaux seront concernés, annonce Bruno Le Maire

administrateur