Image default
Finance

Le pétrole s’offre une nouvelle journée cauchemardesque

Publié le 28 avr. 2020 à 7h57Mis à jour le 28 avr. 2020 à 8h48

Les nouvelles ne s’améliorent pas sur le front du pétrole. Le baril américain s’est offert un nouveau plongeon spectaculaire cette nuit sur les marchés asiatiques après que le Fonds pétrolier des Etats-Unis (United States Oil Fund) a annoncé la vente de tous ses avoirs de WTI livrable en juin.

En investissant dans des contacts à plus long terme, le fonds a jeté un froid sur les contrats portant sur l’or noir pour livraison en juin. Résultat : le « light sweet crude » (WTI), référence américaine du brut, a plongé de 11.66 %, à 11.29 dollars. La veille, il avait déjà perdu un quart de sa valeur. Le baril de Brent de la mer du Nord, référence sur le marché international, a perdu 3.55 %, à 19,28 dollars le baril.

Problème de stockage

« Cette vente étonnante est en partie liée aux centres de stockage qui se remplissent rapidement », a déclaré Stephen Innes, stratège du marché mondial d’AxiCorp. Elle « entraîne une distorsion massive des prix entre juin et juillet ». Ainsi, le WTI pour livraison en juillet s’échangeait à plus de 18 dollars le baril.

Depuis l’apparition du virus, les rares places encore disponibles sur les supertankers, ces gigantesques bateaux utilisés pour stocker le pétrole en mer, sont louées à prix d’or. « Nous sommes partis pour atteindre la limite des capacités disponibles dans quelques semaines », résumait lundi Bjornar Tornhaugen, analyste du cabinet Rystad Energy. « Les prix ne peuvent pas faire autre chose que décliner car les producteurs n’auront bientôt nulle part où stocker leur pétrole. L’heure tourne et nous approchons le compte à rebours final si aucune mesure supplémentaire n’est prise. »

Effondrement de la demande

De façon plus structurelle, la chute des prix du pétrole est liée à l’effondrement de la demande liée aux restrictions dans les transports et à l’activité économique imposées pour éviter la propagation du Covid-19, qui a coûté la vie à plus de 200.000 personnes dans le monde.

Pour enrayer la crise, les principaux pays producteurs de pétrole rassemblés au sein de l’Opep et leurs alliés menés par la Russie se sont mis d’accord mi-avril pour réduire à partir de mai la production de 10 millions de barils par jour , mettant fin à une guerre des prix entre Moscou et Riyad. Mais ces mesures sont pour l’instant insuffisantes pour inverser la tendance. La semaine dernière, le baril de WTI est même entré en territoire négatif pour la première fois de son histoire .

Analyses

Immobilier : le choc du Covid-19 peut-il casser la hausse des prix ?

Quelle reprise économique espérer après le choc

Pourquoi la Chine ne jouera pas le pompier de l’économie mondiale

Nous sommes entrés dans une économie de bulles et de dettes

La crise qui nous ramène 20 ans en arrière

En Chiffres

L’évolution de la pandémie en France et dans le monde en 5 graphiques

Le déconfinement

Le déconfinement s’annonce long et difficile, explicationsAprès le confinement, de nouvelles règles de distanciation sociale seront nécessaires

Confinement : Harvard prône le stop & go jusqu’en 2022

La situation de la France

Entre crise sanitaire et urgence économique, la France face à la pandémie de coronavirus

Déficit, récession : ce qui pourrait encore dégrader les prévisions de Bercy

Les comptes publics se dégradent à grande vitesse, sans visibilité sur l’après-confinementLa crainte que les Français constituent une épargne de précaution se renforce

A voir

La spectaculaire chute de la pollution vue de l’espace

Focus

Les Français consomment peu et se déplacent moins que les autres EuropéensUne prime à géométrie variable pour tous les personnels hospitaliersUne prime pour ceux toujours au travail, des congés imposés pour les autres

L’intérim se prépare à une longue criseComment retrouver notre autonomie alimentaire

Récits

Les soignants face au coronavirus

Chroniques du virus : les patrons se racontent

TEMOIGNAGES – Coronavirus, confinement : quel avenir pour la Culture ?

Pratique

Confinement : sorties, courses et attestation… ce qui est autorisé et ce qui ne l’est pas

Astronautes, sous-mariniers, navigateurs… sept conseils des experts du confinement

Science

Dans quel état mental sortirons-nous du confinement ?

H1N1, Ebola, Zika… comment se sont terminées les précédentes épidémies ?Masques, papier, plastique… quelle est la durée de vie du coronavirus ?Pascal Picq : « Le Covid-19 montre qu’en termes d’évolution, l’homme n’est pas tiré d’affaire »

L’essai clinique européen Discovery en 5 questions

La chloroquine en 5 questions



Source link

Autres articles

L’Etat pourra accorder des prêts en direct aux PME retoquées par leur banque

administrateur

Climat : pour BNP Paribas, la crise énergétique doit accélérer la transition

administrateur

SCOR décolle en Bourse après son accord de paix avec l’assureur Covéa

administrateur

L’ex-président de CNP, Jean-Paul Faugère, nommé nouveau gendarme de l’assurance

administrateur

Les avocats demandent à Eric Dupond-Moretti de retirer le texte sur le secret professionnel

administrateur

« Seule une accélération de la mutualisation des dettes européennes serait de nature à rassurer durablement les marchés »

administrateur