Image default
Finance

Les actifs financiers des ménages dans le monde ont atteint 200.000 milliards d’euros en 2020



Publié le 7 oct. 2021 à 13:27

On savait que la crise du Covid et les mesures de confinement avaient entraîné une hausse de « l’épargne forcée » , pas seulement en France. Mais le chiffre n’en demeure pas moins spectaculaire. Selon le rapport annuel d’Allianz consacré au patrimoine des ménages dans le monde, les actifs financiers bruts mondiaux ont augmenté de 9,7 % en 2020, atteignant pour la première fois la barre symbolique des 200.000 milliards d’euros.

Ce record contraste avec l’impact de la crise sanitaire sur les vies humaines et l’économie globale, qui a connu l’année dernière sa plus forte récession depuis la Seconde guerre mondiale. Le PIB mondial s’est en effet contracté de 3,3 % en 2020 , contre un recul de 0,1 % en 2009, au lendemain de la crise financière, rappelle le géant allemand de l’assurance dans son « Global Wealth Report ».

Un effet des mesures d’aides exceptionnelles déployées par les Etats (chômage partiel, prêts garantis par l’Etat…) et les banques centrales (achats d’actifs, taux bas…) à travers le monde. Grâce à ces amortisseurs, dont il faudra tôt ou tard sortir, les actifs des ménages ont progressé au même rythme que l’année précédente. En 2019 et 2020, ils ont même augmenté au total de 35.000 milliards d’euros. Comme si la crise n’avait pas eu lieu.

« Les chiffres clé sont très impressionnants, a déclaré Ludovic Subran, chef économiste du groupe Allianz. Mais nous devrions analyser ces phénomènes plus en profondeur. La plupart des ménages n’ont pas vraiment épargné au sens productif du terme mais ont simplement mis leur argent de côté », selon l’expert, pour qui ceux-ci devraient investir dans leur retraite et l’économie.

La France, 15ème pays le plus riche

Ce développement s’observe également en France, où le patrimoine financier brut des ménages a augmenté de 5,7 % en 2020. En stock, les dépôts bancaires ont été le principal moteur de cette hausse, avec une augmentation de 9,8 %. En flux, les dépôts ont carrément bondi de 83 %. En fait, 60 % de l’épargne nouvellement créée a atterri sous forme liquide sur des comptes bancaires, souligne Allianz.

Avec des actifs financiers nets (c’est-à-dire déduction faite des dettes) par habitant de 66.560 euros, la France se maintient ainsi à la 15ème place du classement des 20 pays les plus riches, devant l’Italie et l’Allemagne. Cependant, comme d’autres pays européens, « la France a chuté dans le classement depuis 2000 au profit de pays scandinaves et asiatiques tandis que les Etats-Unis et la Suisse règnent toujours en maîtres », souligne Allianz.

Cette photographie cache des inégalités. Certes, le recul du poids des classes moyennes dans la richesse nationale s’est interrompu en 2020 en France. Mais selon une autre étude de l’assureur, plus d’un tiers des personnes interrogées à faible revenu net (inférieur à 2.000 euros) déclarent avoir souffert économiquement du Covid-19. Pour les revenus plus élevés (entre 4.000 et 5.000 euros), cette proportion tombe à 15 %.

Pour 2021, le groupe d’assurance s’attend à une évolution plus dynamique, notamment grâce à un marché boursier porteur . Les actifs financiers des ménages français ont d’ores et déjà augmenté au premier semestre 2021, plus rapidement que toute l’année dernière.



Source link

Autres articles

Les Bourses européennes décrochent après les annonces de la Fed

administrateur

Les banques veulent sortir les prêts garantis par l’Etat de leurs bilans

administrateur

Le pétrole s’offre une nouvelle journée cauchemardesque

administrateur

Le gouvernement déterminé à instaurer des quotas de femmes dans les instances dirigeantes

administrateur

Banques centrales : le défi de la gestion des réserves en temps de Covid

administrateur

La crise énergétique fait bondir les prix du zinc

administrateur