Image default
Economie

Les agences Pôle emploi fermées ce vendredi après le meurtre d’une conseillère à Valence


Les quelque 900 agences Pôle emploi de France sont fermées au public, et une minute de silence sera observée par les agents.

Au lendemain de la mort d’une conseillère Pôle Emploi, tuée par balles jeudi 28 janvier au matin dans une agence de Valence (Drôme), les quelque 900 agences du territoire vont garder le rideau baissé ce vendredi 29 janvier. Une minute de silence sera observée par tous les agents vendredi à midi.

«À la suite de l’agression mortelle dont a été victime l’une des collaboratrices de Pôle emploi ce matin, les agences Pôle emploi seront fermées au public» vendredi, indiquait jeudi l’opérateur privé dans un communiqué. Néanmoins, les services «restent accessibles à distance et les conseillers sont mobilisés pour accompagner les demandeurs d’emploi», précise l’opérateur.

En région Auvergne Rhône-Alpes, les agences avaient été fermées dès jeudi après-midi, «l’accueil physique et téléphonique, ainsi que les formations programmées dans les 98 agences de la région».

Pôle emploi a mis en place une cellule de soutien psychologique pour ses agents. «Ce temps permettra aux équipes de Pôle emploi de se recueillir», souligne l’opérateur.

Les syndicats de Pôle Emploi sous le choc

Dans un communiqué, la fédération CFDT Protection Sociale Travail Emploi se dit «légitimement inquiète» face à «cette tragédie d’une violence inouïe». Le syndicat réclame «des actes forts» pour «répondre aux craintes des salariés de Pôle emploi» et note que «même si cet acte effroyable est exceptionnel, il montre aussi les difficultés que rencontrent les salariés de Pôle emploi dans l’exercice de leur activité professionnelle au quotidien, en particulier dans l’accueil du public».

La CGT de Pôle emploi fait part de son côté de sa «sidération» et souligne dans un communiqué que «dans ce contexte de crise sanitaire, sociale et économique, les situations d’accueil dans les services publics et les organismes de protection sociale sont particulièrement difficiles». «La misère sociale et le désespoir d’une partie de la population peuvent malheureusement engendrer ces passages à l’acte», poursuit le syndicat qui demande notamment «des actes» en faveur des populations «les plus impactées».

«On est tous choqués, dans la colère et le recueillement», a commenté Nathalie Delbaere, déléguée du syndicat CGT. «Il faut que notre direction s’interroge maintenant pour savoir ce qui s’est passé car la maltraitance des demandeurs d’emploi entraîne la maltraitance des agents», a-t-elle ajouté.

Que s’est-il passé ?

Vers 8h30 jeudi, un homme ingénieur sans emploi de 45 ans, inconnu des services de police, est entré dans une agence de Pôle Emploi de la préfecture de la Drôme et a mortellement touché une employée de 53 ans. Il «s’est adressé à une employée, sans qu’on sache s’il la connaissait et, très vite, il a fait feu à une reprise avec une arme, la blessant mortellement au thorax», a détaillé à l’AFP le procureur de la République à Valence, Alex Perrin.

L’homme a ensuite parcouru 10 km en voiture pour gagner les locaux d’une entreprise spécialisée dans la fabrication de véhicules de collecte de déchets à Guilherand-Granges (Ardèche), sur l’autre rive du Rhône. Sur place, «il a demandé à avoir un contact avec un cadre et a rapidement fait feu sur une employée de 51 ans, atteinte à deux reprises mortellement» à l’abdomen et au visage, a précisé Alex Perrin. Selon lui, l’homme aurait été employé dans cette société entre 2008 et 2010, mais résiderait désormais dans la région de Nancy.

L’homme a ensuite pris la fuite, empruntant un pont à contre-sens en direction de Valence, mais son véhicule a percuté une voiture de police qui tentait de l’intercepter. La sienne avait pu être identifiée grâce à un agent de Pôle Emploi ayant relevé sa plaque d’immatriculation. Le suspect a pu être interpellé et placé en garde à vue pour 48 heures à partir de 9h15.

À VOIR AUSSI – Tireur de Valence: Il n’y a «pas de logique particulière» à son geste, selon le procureur



Source link

Autres articles

Windows 11 s’adapte aux nouveaux besoins post-Covid 19

administrateur

La tendance de l’habitat modulable

administrateur

hausse des contaminations, annulations en chaîne… les restaurateurs très inquiets pour leur réveillon

administrateur

les entreprises américaines affichent leur soutien au mouvement antiraciste

administrateur

Donner quelques centimes d’euros de son salaire à une bonne cause, une idée qui fait son chemin en France

administrateur

L’économie chinoise sous pression, malgré une croissance record en 2021

administrateur