Image default
Economie

Les QR codes devraient bientôt être testés à l’entrée des restaurants routiers


L’expérimentation de ce dispositif, censé permettre d’accentuer la lutte contre la transmission du Covid, devrait avoir lieu dans les prochains jours.

Les QR codes à l’entrée de restaurants prennent forme. Selon Le Parisien ce mercredi, une première phase de test pourrait débuter dans les prochains jours à l’entrée des restaurants réservés aux routiers. Ce QR code sera associé à l’application Tousanticovid, téléchargée à ce stade par quelque 13 millions de Français. «On veut enrichir Tousanticovid pour améliorer la traçabilité. Cela permet de mieux tracer les gens et de remonter les chaînes pour lutter contre le virus, tout en permettant de retrouver une vie plus normale», a indiqué le secrétaire d’Etat en charge du Tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, sur Public Senat ce mercredi.

Concrètement, les clients devront scanner un QR code qui sera apposé à l’entrée des restaurants. Cette démarche permettra de signaler leur présence au restaurant puis d’être recontactés si une personne présente en même temps qu’eux dans l’établissement est déclarée positive au Covid-19, dans un délai de trois jours, selon le décret publié à ce sujet mi-février.

Classer les lieux par catégorie

Après cette phase de test, une réouverture progressive des restaurants pourra être envisagée en identifiant les lieux par catégories. «La capacité de diffusion du virus est moindre en plein air et plus forte en intérieur», précise Jean-Baptiste Lemoyne. De cette classification des lieux dépendra le type d’alerte reçue par les clients ayant scanné le QR code. Selon Le Parisien, si un cas de Covid est déclaré dans un établissement à risque élevé, ils recevront une alerte les appelant à se faire dépister. Pour les lieux moins à risque, l’utilisateur recevra simplement une notification de cas contact classique.

Selon le secrétaire d’Etat au Tourisme, «le QR code sera obligatoire en terme d’affichage» pour les restaurants. «Il y a un certain nombre de sujets éthiques. Mais la responsabilité c’est aussi de ne pas être dans une démarche égoïste. On est responsable aussi de la santé des autres», a-t-il lancé à l’attention de ceux qui critiquent le dispositif. L’utilisation de ce QR code ne devrait d’ailleurs pas uniquement concerner les restaurants. «Roselyne Bachelot y travaille dans le monde de la culture», a confirmé Jean-Baptiste Lemoyne.

Horizon mi-avril

Malgré les polémiques, la machine est bel et bien lancée. Les imprimeurs chargés de fournir les codes, les affiches et les autocollants pour les restaurants ont d’ores et déjà été trouvés, assure Le Parisien. Et le schéma d’utilisation a été approuvé par la profession. Celle-ci poursuivra ses réunions avec le gouvernement la semaine prochaine pour clarifier les modalités de reprise.

«On fait ces travaux maintenant pour donner de la visibilité d’ici la fin de mars en vue de se projeter en avril. Mi-avril, on va pouvoir travailler sur un certain nombre de réouvertures d’activités (…) J’espere que la situation à Pâques sera meilleur que ce qu’on a connu en février», a conclu le secrétaire d’Etat au Tourisme.



Source link

Autres articles

New York fait polémique avec une aide pour sans-papiers privés de salaire par le Covid

administrateur

«Nous sommes tous les maillons d’une chaîne»

administrateur

Ces villes qui vont tirer parti de l’essor du télétravail

administrateur

l’Assemblée vote des mesures de soutien

administrateur

les deux complices présumés de la fuite de Ghosn admettent leur rôle

administrateur

Ce que vous devez faire si le loyer que vous payez est trop élevé

administrateur