Image default
Economie

Lidl double Carrefour Market sur le mois d’octobre et intègre le top 5 des enseignes en France


Selon la nouvelle étude de Kantar, le discounteur allemand gagne 0,4 point de part de marché comme les distributeurs Aldi et Leclerc.

«Je suis ravi !» Michel Biero, directeur exécutif de Lidl France, ne cache pas sa joie. Selon la dernière étude Kantar – panel Worldpanel 2021, qui porte sur le mois d’octobre (du 4 au 31), l’enseigne allemande voit ses parts de marché augmenter de 0,4 point pour atteindre 7,2% du total du secteur en France. Elle double ainsi sur le fil Carrefour Market qui stagne autour de 7,1%. Un résultat «historique pour le symbole» selon Olivier Dauvers, spécialiste de la grande distribution. Attention toutefois à l’excès de satisfaction, ce top 5 ne concerne que le mois d’octobre. Sur l’année Carrefour Market continue de faire la course en tête de 0,5 point devant Lidl.

Bien que marquant, le résultat était attendu. «On n’est pas tombé de la chaise», admet Michel Biero. Effectivement l’enseigne sort d’une année très positive «avec des ventes en hausse de 12 à 14% en 2020», explique le directeur,« et 2021 prend le même chemin». De telles hausses allaient forcément avoir un impact sur les parts de marché.

Pour Olivier Dauvers le résultat constitue une «bascule historique» tant les deux concurrents (Carrefour Market et Lidl) étaient éloignés en termes de parts de marché il y a quelques années: «Il y a 5 ans, par exemple, l’écart entre les deux enseignes atteignait 2,5 points !», pointe-t-il dans une note. Cependant ce rattrapage est en partie dû à un «effet parc». «Lidl agrandit son parc actuellement. Pas tellement avec de nouveaux magasins, mais en agrandissant fortement ceux existants», ce qui amène mathématiquement un nombre plus élevé de clients et donc fait gagner des parts de marché. À l’inverse «Carrefour Market a réduit de 10% son parc», illustre Olivier Dauvers.

Auchan et Casino perdants

Ce renouvellement est à la fois la force et la faiblesse du discounter. Une faiblesse car il signifie que les bénéfices n’évoluent pas à la même vitesse que les ventes. Mais une force car cet effet parc devrait avoir un impact sur la croissance des ventes «pour deux à trois ans au minimum», selon Olivier Dauvers. En effet, le discounteur n’a pas fini d’agrandir ces magasins : «entre un quart et un tiers restent à rénover», explique-t-il. Ce dernier voit donc Lidl continuer de grossir et faire rapidement jeu égal avec Carrefour Market et même le dépasser : «mécaniquement on sait que Lidl sera à 10% des parts de marché dans 5 ou 6 ans».

Un autre discounteur allemand arrive lui aussi à tirer son épingle du jeu. Aldi voit une hausse des parts de marché équivalente à celui de Lidl, même si son poids en France reste mesuré (2,7%). Ici aussi un effet parc entre en jeu selon Kantar : Aldi France a racheté 545 magasins Leader Price à Casino il y a un an. Une hausse des parts de marché était donc attendue. Enfin Le Groupement E.Leclerc voit une progression équivalente et reste leader incontesté du secteur avec 22,2% des parts de marché.

Forcément tout le monde ne peut sortir gagnant. Les deux principaux perdants sont Auchan et Casino. Pour le premier cette baisse s’explique par l’exposition de l’enseigne sur les grands hypermarchés. Un segment qui n’a plus le vent en poupe depuis plusieurs années. Pour le second, la chute vient de la cession de nombreux magasins (Géant, Leader Price) à des concurrents.



Source link

Autres articles

les professionnels du tourisme prennent leur mal en patience

administrateur

la Cour des comptes alerte sur les fraudes

administrateur

19 pays, dont les États-Unis, s’engagent à cesser de financer les énergies fossiles à l’étranger

administrateur

tout savoir sur le dispositif d’aide qui concerne près de 5,8 millions de foyers

administrateur

Le Congrès américain approuve le nouveau plan d’aide de 900 milliards de dollars

administrateur

faut-il acheter ses cadeaux dès aujourd’hui ?

administrateur