Image default
Finance

L’Ukraine accuse la Russie de lui voler des céréales et du matériel agricole



Les témoignages se multiplient en Ukraine qui font état d’un pillage des ressources agricoles ukrainiennes par les Russes. De nombreuses vidéos avec des camions russes chargés de grains roulant en direction de la Crimée agitent les réseaux sociaux. Le ministre de l’Agriculture a d’ailleurs pris la parole à la télévision nationale pour dénoncer le vol de « plusieurs centaines de milliers de tonnes », dérobées dans les régions occupées par les troupes du Kremlin.

Si le phénomène est avéré, son ampleur reste encore difficile à déterminer. Selon les autorités ukrainiennes, les Russes ont accaparé 400.000 tonnes de grains et 1,5 million de tonnes sont stockées dans des silos situés dans les territoires occupés. Moscou de son côté dément formellement toutes les allégations de vol de blé ou de maïs.

Selon plusieurs témoignages recueillis par CNN , Russes ou Tchétchènes proposent dans un premier temps d’acheter le blé à un prix dérisoire – à 10 % de sa valeur sur les marchés – et si les paysans refusent de céder leurs grains, alors les occupants le saisissent purement et simplement.

27 machines agricoles envoyées près de Grozny

Le pillage de l’Ukraine porte également sur l’équipement agricole. A Melitopol, du matériel dans une concession du fabricant américain John Deere aurait été dérobé. Le butin, estimé à près de 5 millions de dollars soit 27 machines, a été transféré à Grozny en Tchétchénie en utilisant du matériel militaire russe, selon les informations de CNN.

Les tracteurs et moissonneuses dernier cri sont toutefois connectés et équipés de puces GPS. John Deere a ainsi pu les géolocaliser et même les désactiver à distance. En l’état, aucun de ces engins ne pourra travailler la terre.

Des hackeurs auraient été mobilisés pour contourner le blocage informatique des machines. Même si les tracteurs ne pouvaient circuler à nouveau, ils constituent un gisement de pièces détachées bienvenues : depuis début mars, John Deere a cessé toute activité en Russie.

La hantise de l’holodomor

Le vol de matériel agricole accentue le risque de voir la production ukrainienne s’effondrer. En raison du conflit, les agriculteurs n’ont pas pu semer autant de blé que prévu. Selon les images satellite de Kayrros, le rendement de la prochaine récolte devrait chuter de 35 % par rapport à la précédente moisson.

Le vol de blé a une résonance particulière en Ukraine car au début des années 1930, une famine organisée par Staline a décimé près de 5 millions d’Ukrainiens. Cette période sombre de l’histoire de l’URSS a été qualifiée d’holodomor, « extermination par la faim ». Le blé ukrainien avait été réquisitionné par Staline et les paysans ukrainiens obligés de rester dans leur village sont morts à petit feu. La disette était telle que des cas de cannibalisme ont été rapportés.



Source link

Autres articles

Les cryptomonnaies connaissent un sérieux passage à vide

administrateur

Les banques américaines organisent le retour au bureau de leurs salariés

administrateur

Pourquoi la Banque d’Angleterre veut encadrer les « stablecoins »

administrateur

Londres met 750 millions de livres sur la table pour assurer le spectacle vivant

administrateur

En Chine, une décision de justice pousse les administrateurs indépendants à la démission

administrateur

Le retour en grâce des valeurs cycliques porte Wall Street vers de nouveaux sommets

administrateur