Image default
Finance

Nicolas Théry reconduit à la tête du Crédit Mutuel Alliance Fédérale



Nicolas Théry rempile pour trois ans à la présidence de Crédit Mutuel Alliance Fédérale (CMAF), la principale composante du groupe Crédit Mutuel, regroupant quatorze de ses dix-huit fédérations. Le dirigeant, aux manettes depuis 2014 , sera reconduit mardi par les présidents de ces fédérations, ce qui l’emmène au moins jusqu’en 2025. Un mandat qui pourrait lui permettre de pousser les feux à l’étranger.

Le groupe mutualiste est déjà présent en Belgique, en Allemagne ou en Italie, mais avec un résultat net de 3,5 milliards d’euros en 2021, il aurait les moyens d’étendre sa toile. « Nous sommes ouverts et intéressés par de la croissance externe au sein de la zone euro sur l’ensemble de nos métiers, banque, assurance, et services, déclare aux « Echos » Nicolas Théry. Nous regardons attentivement chaque dossier ». 

A ses yeux, le Crédit Mutuel et son modèle mutualiste ont déjà démontré leur « efficacité opérationnelle » ces dernières années. « En termes de coefficient d’exploitation (CoEx, rapport entre les charges et les revenus, NDLR) , nous étions la neuvième banque européenne en 2014 et désormais la cinquième (avec un CoEx de 57,4 %), et la numéro un en France », explique Nicolas Théry.

« Nous n’avons pas de back-office »

Une efficacité à mettre selon lui sur le compte de la « vraie différence » du groupe. « Nous n’avons pas de back-office et une chaîne de production agile : toutes les informations clients sont dans une base tiers unique très sécurisée, ce qui permet aux conseillers en agence de prendre leurs propres décisions en responsabilité. Neuf décisions sur dix sont ainsi prises en local, c’est la force du mutualisme », explique-t-il.

Depuis 2014, la banque a également progressé par la taille de son bilan, devenant la quinzième banque européenne (avec 844 milliards d’euros d’actifs), alors qu’elle n’était qu’en vingtième position en 2014 (à 544 milliards). Une croissance que vient encore accentuer l’adhésion de Crédit Mutuel Nord Europe (CMNE), la puissante fédération lilloise , effective depuis janvier.

« L’adhésion de CMNE, après celle des fédérations d’Antilles-Guyane et du Massif Central, nous renforce. Elle confirme l’attractivité de CMAF, qui a créé une dynamique démocratique et mutualiste », poursuit Nicolas Théry. Des coopérations fortes existent en outre avec deux autres fédérations, Crédit Mutuel Océan et Crédit Mutuel Maine-Anjou.

Crédit Mutuel Arkéa, qui regroupe la fédération de Bretagne et celle du Sud Ouest, reste en revanche jaloux de son autonomie. « Nous avons un respect absolu pour leur organisation. Il y a eu, entre Crédit Mutuel Arkéa et la Confédération, une période de vrai conflit mais les règles ont été rappelées par la justice et le fonctionnement a été rétabli. Cela me suffit », dit celui qui préside également la Confédération, l’organe central du groupe.

Mutualisation des distributeurs de billets

Pour le reste, « la période a été marquée par des avancées mutualistes notables », souligne le dirigeant, comme la « prime de relance mutualiste » , pour soutenir les assurés touchés par des pertes d’exploitation pendant le confinement.

La période a également été marquée par des coopérations. CMAF est ainsi attendu sur une étude menée avec BNP Paribas et Société Générale visant à mutualiser leurs distributeurs de billets . Si les trois banques n’ont pas encore formellement validé le lancement, le projet « évolue bien. Nous continuons l’étude pour que d’ici 18 mois, cette mutualisation entre dans les faits progressivement ».

A court terme, un autre enjeu sera lié à la conjoncture économique, marquée en particulier par l’accélération de l’inflation . « Les entreprises sont sorties de la crise sanitaire avec une bonne situation de trésorerie, mais on observe à présent un ralentissement brutal, qui touche en particulier les ménages les plus modestes », dit Nicolas Théry.



Source link

Autres articles

Au Royaume-Uni, la polémique enfle sur la fraude aux PGE

administrateur

Les Suisses votent contre des multinationales responsables

administrateur

Les marchés gaziers de plus en plus déconnectés des flux réels

administrateur

Bourse : le vent a tourné à Wall Street

administrateur

Le bitcoin réaffirme son leadership sur le marché mondial des cryptos

administrateur

Les banques françaises dans la jungle de la finance verte

administrateur