Image default
Economie

plus de huit millions de tests réalisés en une semaine, entre Noël et le jour de l’an


Au total, la France aura réalisé 168,21 millions de tests sur l’ensemble de l’année dernière, indique la Drees, ce jeudi.

Les semaines se passent, et les records ne cessent de s’accumuler. Durant la période des fêtes, entre Noël et le Jour de l’An, les Français se sont rués sur les pharmacies, laboratoires et barnums de tests, alors que les contaminations explosaient. Les chiffres sont impressionnants : d’après la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), rattachée au ministère de la Santé, entre le 27 décembre et le 2 janvier, près de 8,3 millions de prélèvements ont été validés par un professionnel de santé.

À VOIR AUSSI – Covid-19: le leader français des tests monte un atelier sur un parking pour répondre à la demande

Au total, la France aura donc réalisé 168,21 millions de tests sur l’ensemble de l’année dernière, résume la Drees. Un peu moins de la moitié étaient antigéniques, et plus de 11% du total des prélèvements en 2021 a été réalisé sur les quinze derniers jours de l’année, alors que la demande explosait : entre les semaines du 20 et du 27 décembre, le nombre de tests a bondi de 1,42 million, soit une hausse de 20%. Du jamais vu jusqu’ici, et une preuve que les Français ont bien entendu les appels des autorités sanitaires à multiplier les tests pour assurer le bon déroulement des fêtes.

«Il s’agit du nouveau record de nombre de tests réalisés durant une semaine», souligne le service statistique du ministère de la Santé, qui précise que la hausse est portée par les 16-65 ans. Toutes les classes d’âge voient leur nombre de prélèvements bondir, menant par ailleurs à un nouveau record quotidien, le 31 décembre, avec 1,88 million de tests validés. Autre illustration de l’impressionnante demande actuelle : sur les dix jours les plus chargés depuis décembre 2020, en termes de nombre de tests, neuf figurent parmi les quinze derniers jours de décembre 2021. Et, du 24 décembre au 1er janvier inclus, la France a frôlé les 10 millions de tests réalisés… en neuf jours.

À VOIR AUSSI – Dans cette pharmacie parisienne, «200 à 250 tests» attendus au Nouvel An, alors que leur nombre explose déjà

Un plafond bientôt atteint ?

Malgré cette forte pression et les queues souvent interminables devant les laboratoires et pharmacies, «les délais de validation n’augmentent que légèrement» : en moyenne, le délai entre le prélèvement et la validation du résultat du test s’établit à 0,6 jour, contre 0,5 jour la semaine précédente, note la Drees et 86% des tests RT-PCR sont validés en moins en 24h, un chiffre en forte baisse par rapport aux 92% de la semaine précédente.

Confrontés à une importante demande depuis plusieurs semaines, les professionnels de la filière assurent être prêts et armés pour faire face. Mais deux limites apparaissent : d’abord, les personnels sont exténués, tant dans les officines que dans les laboratoires. «Le personnel est sur les rotules», expliquait dans nos colonnes Lionel Barrand, le président du Syndicat des jeunes biologistes médicaux. «Nous sommes inquiets pour notre personnel, qui accumule plusieurs mois d’efforts constants», déclarait également au Figaro un représentant de l’Association pour le progrès de la biologie médicale (APBM).

Sur la durée, la mobilisation exceptionnelle risque d’être difficile à supporter, donc, pour des personnels exsangues. En outre, la capacité de test «n’est pas illimitée», selon l’APBM : les files d’attente se multiplient, alors que les contaminations explosent, poussant un nombre croissant de personnes à aller se faire tester. Le gouvernement mise également sur les autotests pour désengorger la filière, alors que le coût de la campagne de dépistage a lui aussi augmenté, atteignant 6 milliards en 2021, contre 5,2 milliards prévus initialement, selon Olivier Dussopt.



Source link

Autres articles

la crise relance la question des baisses d’impôts

administrateur

Medef, maires, indépendants… Les appels pour le commerce se multiplient

administrateur

11,3 millions de Français en chômage partiel, le système va être adapté

administrateur

«Notre pays risque très prochainement de ne plus être en situation d’autosuffisance alimentaire»

administrateur

Carrefour ouvre à Paris un magasin tout automatisé

administrateur

Voici le portrait-robot du locataire parisien

administrateur