Image default
Economie

que faire en cas de perte du certificat de rétablissement?


Une personne qui a été contaminée par le coronavirus peut utiliser son ancien test positif en tant que passe sanitaire, car considérée comme temporairement immunisée. En cas de perte du document, il existe quelques recours.

À l’heure où le passe sanitaire se généralise, les personnes qui ont eu le coronavirus peuvent faire valoir leur contamination passée pour obtenir ce passe, sans avoir à répéter les tests ni à se faire vacciner dans l’immédiat. En effet, les autorités considèrent qu’un individu qui a eu le coronavirus peut se prévaloir d’une immunité dans les six mois qui suivent son infection. S’il a été testé positif il y a plus de quinze jours, il peut donc scanner le test qui l’atteste avec l’application TousAntiCovid et se rendre, grâce à ce sésame, dans les lieux de loisirs et de culture qui le demandent et prochainement dans les bars, restaurants, hôpitaux, gares et autres aéroports.

Encore faut-il pouvoir mettre la main sur ce test positif. Il y a encore quelques mois en effet, les tests PCR n’étaient pas forcément accompagnés d’un document papier et d’un QR code permettant de le transférer sur l’application. En cas de perte du document, c’est encore plus compliqué. Mais quelques moyens de recours existent. Puisque le dispositif d’archivage a évolué au fil des mois, ces recours vont varier en fonction du moment de réalisation de votre test positif. Le Figaro fait le point.

Dispositif différent en fonction du moment de contamination

Si le test a été réalisé avant le 28 mars, il n’existe malheureusement pas de moyens de le récupérer par le biais des services du ministère de la santé. Le patient peut en revanche essayer de joindre le laboratoire où a été réalisé le test pour en obtenir une copie; mais il n’est pas assuré que celle-ci comportera un QR code, qui est absolument nécessaire pour obtenir un passe sanitaire valide. Si vous avez été infecté et testé positif entre le 28 mars et le 19 avril, vous avez peut-être été invité à récupérer votre test au format européen via le renvoi de SMS ou d’e-mail.

La date du 19 avril correspond à l’instauration de la plateforme en ligne sidep.gouv.fr. Accessible via FranceConnect (qui permet de se connecter avec les identifiants que vous utilisez pour le site des impôts ou encore ceux de l’Assurance maladie), le site SI-DEP conserve une copie de tous les tests réalisés. En principe, c’est donc là que vous pourrez retrouver le précieux test égaré. Attention cependant, SI-DEP ne garde en mémoire que les tests réalisés dans une période de trois mois maximum.

Seuls les tests PCR sont acceptés

Ce dispositif reste donc inadapté à bien des situations, ce dont le ministère de la Santé assure avoir conscience: interrogé à ce sujet jeudi soir lors de l’examen du projet de loi anticovid, le ministre Olivier Véran a fait valoir l’intérêt d’étendre le délai de conservation des données actuellement fixé à trois mois, afin de «conserver le statut sérologique des personnes qui avaient été infectées».

Aucun amendement en ce sens n’a été ajouté par les députés au projet de loi, qui est désormais entre les mains des sénateurs. La durée de conservation des données pourrait pourtant être étendue sans contrevenir à la loi. La Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) n’y voit pas d’objection, mais précise que ce dispositif d’information ne devra pas perdurer au-delà de six mois après la fin de l’état d’urgence sanitaire, dans un souci de protection de la vie privée et des données personnelles.

Pour éviter tout faux espoir, il faut cependant savoir que depuis la publication d’un décret le 9 juillet au Journal Officiel, seuls les tests PCR peuvent permettre d’attester que la contamination a eu lieu. Les tests antigéniques ne sont plus acceptés pour valider le passe sanitaire. Toute personne qui n’aura donc pas réussi à retrouver son test PCR positif datant de moins de six mois devra, pour obtenir son passe sanitaire, obtenir un schéma vaccinal complet ou réaliser tous les deux jours un test négatif.

Si vous ne disposez que d’un test antigénique, vous pouvez en revanche l’utiliser pour accélérer votre schéma vaccinal: il permet d’accéder à un «schéma en 1 dose,» précise la Direction générale de la Santé (DGS) au Figaro. Il suffit alors de «présenter le compte rendu (du test) au professionnel de santé le jour de l’acte vaccinal».



Source link

Autres articles

4000 demandes d’arrêt de travail immédiat ont été déposées chaque jour la semaine dernière

administrateur

ce qu’il faut savoir sur ce virus qui sème la panique chez les éleveurs du Sud-Ouest

administrateur

5 questions que se posent les locataires

administrateur

le patron de Sanofi «assume» ses choix

administrateur

Le Maire et Borne dénoncent les élus «irresponsables» qui rouvrent des petits commerces

administrateur

American Airlines ouvre les portes du Boeing 737 MAX pour dissiper les peurs

administrateur