Image default
Economie

Quelle maison d’architecte réinvente au mieux le patrimoine existant?


Ces huit maisons d’architectes privilégient le réemploi sur le neuf dans une démarche écologique et dans un principe d’économie de moyens. Le Figaro vous propose de voter pour le prix Archinovo 2022 jusqu’au 31 mai afin de récompenser la plus belle maison d’architecte de France.

» LIRE AUSSI – Le toit de cette maison est amovible!

Cabanon LC155 à Marseille (13)

Cet ancien cabanon de pêche a connu une extension et une rénovation en profondeur. Il a ainsi gagné 7m² de surface habitable. Une réinterprétation contemporaine d’une construction locale donc, l’agence d’architecture Regain étant sensible à l’esprit des lieux qu’elle investit. Pour loger une famille de cinq personnes dans cet espace, les pièces ont été rendues modulables par la création de parois coulissantes. Quant à l’aménagement de l’intérieur, le célèbre cabanon de Le Corbusier à Roquebrune-Cap-Martin a servi de modèle, notamment en ce qui concerne la gamme de couleurs chaleureuses qui décoraient ce bien.

Chai de la Borderie à la Salles-sur-Mer (17)

C’est un ancien chai à l’abandon qui a été réhabilité cette fois. Il possédait une dépendance inoccupée que les architectes ont reliée au chai par une extension neuve. Afin de mettre en relief le caractère de la maison originelle, les architectes ont conservé les encadrements des baies en pierre de taille. L’extension apporte une note contemporaine par sa façade vitrée coulissante en aluminium donnant sur le jardin. Office Zola pense à tous les usagers en assurant une accessibilité aux personnes à mobilité réduite par des espaces de plain-pied et l’intégration d’une rampe.

Chapelle à Beauvais (28)

Cette maison de campagne comprend un corps de bâtiment datant de plus de 60 ans et une étable. L’étable a été transformée en pièce de vie et prolongée par une grande terrasse pour gagner en superficie. Les matériaux d’origine ont été conservés et mis en lumière: le sol est en tomettes d’époque, l’un des murs en meulière, l’autre en colombage. L’Agence Camille Archilla & Nicolas Guerin Architectes ont travaillé ensemble sur ce projet de résidence secondaire en restant fidèles à leurs principes de réemploi et d’amplification de l’existant.

L’Onde à Murat (15)

Cette maison rend hommage aux anciens toits de lauzes par la courbe de son toit. Au sud, la toiture en zinc se soulève pour capter les rayons du soleil et au nord elle s’abaisse pour se protéger du vent. Le bois domine et les matériaux sont volontairement laissés apparents. Cette architecture sobre est l’apanage de l’agence Arba qui réalise essentiellement des maisons individuelles. Les espaces sont modulables comme dans le salon où une porte coulissante permet de créer un espace de travail isolé ou une chambre d’amis.

Le Pré aux Pierres à Rambouillet (78)

Trois corps de ferme situés dans les Yvelines sont devenus une maison principale, une maison d’invités et une galerie d’art. Pour harmoniser l’architecture des trois bâtiments, un mur-rideau en aluminium vitré a été apposé sur les trois maisons. Les anciens matériaux ont été réutilisés. Ils ont juste changé de fonction principale: les poutres en bois du toit se prolongent en colonnes jusqu’au sol et les parois reprennent le parement de tuile en terre cuite du toit. David Apheceix s’est associé avec l’architecte d’intérieur Vincent Le Bourdon pour conférer ces nouveaux usages aux matériaux.

Surélévation Wilson à Bordeaux (33)

Ce projet se caractérise par la surélévation d’une ancienne échoppe urbaine d’un niveau supplémentaire. Ainsi une cinquantaine de mètres carrés habitables ont été ajoutés et dans cette surélévation prend place une suite parentale. Les murs maçonnés de la surélévation sont habillés d’un parement en pierre de Bourg, afin d’unifier cette annexe avec les façades voisines. Le nouveau salon se prolonge d’une terrasse en caillebotis, offrant une vue dégagée sur le jardin.

Topless House au Pouliguen (44)

Le toit de cette maison est amovible ce qui donne l’impression de brouiller les frontières entre intérieur et extérieur. À l’image d’une voiture décapotable, cette maison permet de vivre à ciel ouvert. Les détournements habiles sont la spécialité d’Avignon Architecte qui a transformé une ancienne véranda délabrée en une extension rétractable. Plus loin, un plateau de terrasse, lui aussi amovible, couvre et découvre un escalier menant au pied des remparts et offrant un accès direct à la plage.

Tout voir mais n’être que deviné à Carantec (29)

Cette maison se fond dans le paysage. De couleur gris marron, il est presque difficile de la distinguer de la roche. Aucun risque ici de dénaturer le paysage. C’est comme si la maison faisait partie du monticule sur lequel elle s’élève. À l’extrémité de deux grandes plages, cette bâtisse offre une vue panoramique sur la mer sans être devinée depuis l’extérieur. Elle se présente comme un déroulé de façades rideaux en verre, très discrètes.



Source link

Autres articles

Pour espérer surmonter la crise, la ciergerie de Lourdes vend désormais en ligne

administrateur

le gouvernement dévoile les réformes structurelles ce mardi

administrateur

Le marché parisien du coworking reprend des couleurs

administrateur

Biden prononce un ambitieux discours de réformes devant le Congrès

administrateur

Les restaurateurs restent dans l’expectative, malgré l’annonce d’une date de reprise

administrateur

vos données sont-elles en sécurité ?

administrateur