Image default
Economie

quels sont les départements et villes où les habitants consomment le plus d’électricité ?


Aix-en-Provence, Bordeaux et Nice font partie des villes les plus gourmandes contrairement à Saint-Etienne, Rennes et Mulhouse qui font figure de bons élèves.

Contrairement aux idées reçues, c’est le sud de la France qui prend la tête des départements les plus gourmands en électricité. La plateforme UpEnergie a publié une étude sur la consommation d’électricité en France à partir des données de l’agence ORE, d’Enedis et de l’Insee, permettant de mettre en lumière les différents modes de consommation en fonction des zones géographiques. Verdict : Aix-en-Provence, Bordeaux et Nice font partie des villes consommant le plus en France, alors que Saint-Etienne, Rennes et Mulhouse font figure de bons élèves.

UpEnergie a pour cela dressé un tableau des consommations d’électricité des 116 plus grandes villes de France ainsi qu’une infographie par département. En bleu foncé figurent celles dont la consommation par habitant dépasse les 3 MWh par an, contre 2,223 MWh pour la moyenne nationale. La partie sud-est de l’Hexagone y est surreprésentée, au même titre que le littoral atlantique et la pointe sud du Tarn aux Pyrénées-Orientales. Au contraire, on remarque de très faibles moyennes de consommation dans le Nord ainsi qu’en Ile-de-France. La partie nord-est est également l’une des moins consommatrices.

Consommation d’électricité par habitant et par département Le Figaro

Plusieurs facteurs responsables des disparités

Voir des villes du sud figurer dans les plus gourmandes en électricité peut pourtant sembler étonnant, au vu du froid «léger» auquel elles sont confrontées l’hiver. Mais comme l’explique UpEnergie, bien que l’on consomme davantage en hiver quand les températures chutent, rien ne vaut les températures estivales qui poussent nombre de sudistes à user de leur ventilateur ou climatisation, très consommateurs en électricité. En effet, «les études montrent que 1 degré de plus entraîne une hausse de consommation de 500MW. Ainsi lors des pics d’été, la consommation s’élève à 12,3kWh par habitant, soit deux fois plus qu’en Île-de-France à la même saison», détaille le fournisseur.

Les disparités selon les zones géographiques varient aussi selon les méthodes qu’empruntent les particuliers pour se chauffer. Dans le Nord par exemple, UpEnergie explique les faibles consommations par le fait que les habitants du département ont encore beaucoup tendance à utiliser leur chaudière au fioul domestique. Les régions du Centre-Val de Loire et de Normandie sont, elles, plus équipées que la moyenne en chaudières électriques, ce qui explique leur moyenne de consommation supérieure à la moyenne nationale. Enfin, l’isolation des logements a son rôle à jouer. «Un logement moins isolé souffre davantage de déperditions de chaleur, il faut donc chauffer davantage pour compenser cette perte», conclut l’étude.



Source link

Autres articles

Guerre en Ukraine: des Français se font construire des bunkers par peur d’une généralisation du conflit

administrateur

Réservations annulées: ils réclament plus de 180.000 euros à Airbnb

administrateur

Les Clés de la ville de Caen

administrateur

Ces logements d’une cité minière sont isolés avec du chanvre

administrateur

L’entreprise LDLC fait le choix de la semaine de 4 jours

administrateur

Partie de poker menteur entre Lagardère et le duo Vivendi-Amber

administrateur