Image default
Finance

Scope Ratings, Qivalio, Inbonis : trois agences de notation alternatives qui montent



Publié le 14 sept. 2021 à 9:00

Scope Ratings, l’agence qui veut jouer dans la cour des grandes

Scope Ratings a bon espoir de se faire référencer auprès de la Banque centrale européenne (BCE) en 2022. Cela donnerait à la société créée par Florian Schoeller et détenue par sa famille – l’une des plus anciennes dynasties industrielles d’Allemagne -, un sacré coup de pouce. Scope Ratings ouvre actuellement son capital à d’autres investisseurs européens.

L’agence à l’origine berlinoise s’est développée rapidement sur tout le continent . En 2012, elle a racheté PRS Rating, spécialisé dans la notation des constructeurs automobiles et en 2016, Feri Euro Rating en Allemagne. En 2021, elle a acquis Euler Hermes Rating, une unité d’Euler Hermes, la branche assurance crédit d’Allianz SE.

Au départ spécialisée dans la notation de fonds allemands et de PME, Scope Ratings travaille aujourd’hui sur toutes les classes d’actifs, y compris la dette souveraine, et a adopté une stratégie internationale.

Pour la première fois, en 2017, elle a décroché un mandat de notation auprès d’une grande entreprise française du CAC 40, Sanofi. Elle note aussi FNAC Darty et Lufthansa. Mi-2015, elle a ouvert un bureau à Paris. Son président, Guillaume Jolivet, est français. Marc Lefèvre, ancien d’Euronext, a été recruté pour développer la France, la Belgique et le Luxembourg.

Qivalio, l’ambition de faire de la notation intégrée

Ces dernières années, de nombreux acteurs de la notation ESG sont passés sous capitaux anglo-saxons. Pas Qivalio, détenue majoritairement depuis juillet 2020 par Andromède, le family office de la famille Hériard-Dubreuil, actionnaire de Rémy Cointreau.

Qivalio est la seule agence de notation restant encore totalement française. Elle a été fondée à Lyon par Julien Rérolle et ses associés. Elle s’appelait alors Spread Research. En 2017, elle s’est adossée à un groupe d’institutionnels français (dont AG2R La Mondiale, bpifrance, Groupama Rhône-Alpes Auvergne, Siparex), après s’être rapprochée d’EthiFinance pour créer la première agence de notation intégrée financière et extra financière des ETI et grandes entreprises en Europe.

Qivalio est aujourd’hui présidée par Elie Hériard Dubreuil, qui connaît bien ce métier. Il a travaillé chez S & P Global Ratings, et a été associé chez Beyond Ratings, rachetée en 2019 – juste après avoir obtenu son agrément d’agence de notation -, par le London Stock Exchange.

Qivalio a été sollicitée par 12 entreprises pour une notation. Fimalac, l’ancien propriétaire de Fitch Ratings, la troisième plus grande agence de notation, fut l’un de ses premiers clients.

Inbonis, la première agence de notation européenne pour les PME

Inbonis est la dernière agence de notation à avoir obtenu son agrément par l’Esma, en 2019. Son président, Alberto Sanchez Navalpotro, ancien directeur d’investissement chez Gravitation, holding d’investissement de Charles Beigbeder (qui se trouve être actionnaire minoritaire d’Inbonis), avait observé que la notation était réservée aux grandes entreprises et qu’il n’y avait rien pour les petites. 

 Son objectif aujourd’hui est de démocratiser la notation de crédit des PME en Europe , grâce à un modèle opérationnel agile basé sur des outils numériques. Présente à Paris et à Madrid, Inbonis cible les entreprises ayant entre 5 et 50 millions d’euros de chiffre d’affaires. La société affiche des tarifs 10 à 100 fois moins cher qu’une notation classique. Chez Inbonis une note coûte entre 3.000 et 10.000 euros, selon la difficulté de la société à analyser.

Elle note 150 PME (77 en France et 73 en Espagne). Parmi ses clients, elle compte le Fonds européen d’investissement, la Banque Interaméricaine de Développement, ou encore Crédit Mutuel Arkéa.



Source link

Autres articles

Les fonds d’Ark, coqueluche américaine de la gestion d’actifs, pris dans la tempête sur la tech

administrateur

Aux Etats-Unis, la lente intégration des Afro-Américains dans les conseils d’administration

administrateur

Accord en Russie dans l’affaire du banquier français Philippe Delpal

administrateur

Crédit immobilier : sous pression, les autorités revoient leur copie

administrateur

L’euro approche le seuil psychologique de 1,20 dollar

administrateur

Corruption : la justice suisse se penche sur le cas de Gunvor en Equateur

administrateur