Image default
Economie

SFR, Darty, Boulanger et Orange épinglés par la Répression des fraudes


Plusieurs grandes entreprises, telles que SFR, Darty, Boulanger ou Orange, ont été épinglées par la Répression des fraudes jeudi, pour un défaut dans l’information des consommateurs concernant les garanties des produits électroniques et électroménagers.

La Répression des fraudes a épinglé plusieurs entreprises, comme SFR, Darty, Boulanger ou Orange, leur reprochant un défaut dans l’information, parfois insuffisante voire trompeuse, des consommateurs concernant les garanties des produits électroniques et électroménagers, selon un communiqué publié jeudi.

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) mène des enquêtes régulières pour s’assurer que les consommateurs sont correctement «informés de leurs droits en matière de garantie sur les biens qu’ils achètent, en particulier en ce qui concerne la garantie légale de conformité», explique-t-elle.

Une étude menée en 2019 et 2020 dans 550 établissements vendant des produits électroniques grand public ou de l’électroménager (magasins spécialisés, grandes surfaces, fabricants ou encore sites internet…) a révélé «que, dans plus du tiers des établissements visités, les informations mises à disposition du consommateur concernant la garantie légale de conformité restent insuffisantes».

Dans certains cas, cette information est même «trompeuse, notamment en détournant les consommateurs des garanties légales au profit de garanties commerciales», pointe la DGCCRF, qui a donc sanctionné plusieurs grandes enseignes.

Des sanctions prises

Il a par exemple été demandé à SFR de «communiquer aux consommateurs préalablement à l’achat les informations sur les garanties légales et commerciales», dans les conditions prévues par la loi, et de «faire cesser les pratiques commerciales trompeuses portant atteinte aux droits des consommateurs en matière de garantie légale de conformité».

Darty, qui n’avait pas respecté une injonction datant d’octobre 2018 de communiquer les informations sur les garanties légales et commerciales et de cesser les pratiques commerciales trompeuses en la matière, a été visé par une amende administrative de 25.000 euros.

Boulanger a été condamné en mai par le tribunal de Lille à une amende pénale de 50.000 euros pour «pratique commerciale trompeuse portant atteinte aux droits des consommateurs en matière de garanties légales», à la suite d’une procédure de la Direction départementale de la protection des populations (DDPP) du Nord.

Dernière entreprise épinglée par la DGCCRF jeudi, Orange doit cesser de «présenter la garantie légale de conformité comme une offre propre à la société» et ne plus «restreindre les droits des consommateurs dans les modalités de la mise en œuvre et du contenu de cette garantie».

La Répression des fraudes précise que «des suites» sont encore en cours «à l’encontre de plusieurs autres grandes enseignes nationales», et invite les consommateurs «confrontés à un professionnel indélicat» à déposer un signalement sur sa plateforme SignalConso, prévue à cet effet.


VOIR AUSSI – SFR va supprimer 1700 postes en France en 2021



Source link

Autres articles

Le Sénat se penche sur le «trou» de la Sécu, creusé par le Covid-19

administrateur

la fronde prend de l’ampleur chez les professionnels

administrateur

Comment estimer le prix d’un bien immobilier ?

administrateur

La hausse des dépenses en cartes bancaires confirme la reprise de l’économie

administrateur

Ces trois villes qui ont de quoi séduire les acheteurs immobiliers

administrateur

Sans discothèques, des maires du littoral redoutent des «fêtes sauvages» cet été

administrateur