Image default
Economie

Snapchat lance Spotlight, sa riposte à TikTok


Snapchat annonce aujourd’hui le lancement de Spotlight, une fonctionnalité de courtes vidéos musicales recommandées par un algorithme. Si cela vous rappelle TikTok, ce n’est pas pour rien : Spotlight représente la riposte de Snapchat à cette application chinoise dont les concurrents sont de plus en plus nombreux à reprendre le concept.

Des vidéos de moins d’une minute seront visibles dans un espace dédié. Contrairement à l’onglet Discover qui propose des contenus créés par des médias, Spotlight sera alimenté par les utilisateurs eux-mêmes. Pour les y encourager, Snapchat a un argument de poids : tous les jours, un pactole d’un million de dollars minimum sera partagé entre les créateurs les plus populaires jusqu’à la fin de l’année 2020, et peut-être au-delà. Ces derniers devront être âgés de plus de 16 ans pour y prétendre. TikTok propose également un fond de rémunération des créateurs, mais seuls ceux qui possèdent au moins 10.000 abonnés y sont éligibles.

«Spotlight présentera les Snaps les plus divertissants de la communauté Snapchat au même endroit, et sera adapté à chaque Snapchatter au fil du temps en fonction de ses préférences et de ses favoris», explique Snapchat dans un communiqué. Un fonctionnement qui diverge du concept originel de l’application, pensée au départ pour communiquer entre amis.

Une fonctionnalité populaire

Le succès de TikTok, fondé sur un algorithme de recommandation ultra-performant, a aiguisé l’appétit de ses concurrents pour ce concept de fil vidéo addictif et lucratif. En août, Instagram a lancé Reels, un outil similaire. Il a été suivi un mois plus tard par YouTube.

Snapchat connaît bien cette situation. Il a inventé le format des Stories, ces vidéos qui s’effacent au bout de 24 heures. Les stories ont été copiées par une grande partie de ses concurrents, dont récemment Twitter, et même par le très sérieux réseau social LinkedIn. Snapchat se trouve aujourd’hui dans la position inverse, en reprenant à son compte un format inventé par TikTok.

No comment

Contrairement à Reels, dont le trafic est composé d’une part non négligeable de vidéos TikTok recyclées, il ne sera pas possible de télécharger sur Spotlight des vidéos créées sur une autre plateforme. «Les Snapchatters sont parmi les conteurs mobiles les plus expressifs et les plus créatifs du monde et Spotlight leur donne l’occasion de partager plus largement leurs créations», avance Snapchat, qui fait donc le pari d’une offre alternative.

Pour se différencier de TikTok et s’éviter des efforts de modération qui tournent souvent à l’aigre, Snapchat a choisi de ne pas permettre à ses utilisateurs de commenter les vidéos qui apparaissent dans Spotlight. Le profil de leur auteur sera également caché par défaut. Ce que l’application y perd en interactivité, elle espère le gagner en sécurité.

Spotlight est lancé ce lundi en France, aux États-Unis, au Canada, en Australie, en Nouvelle-Zélande, au Royaume-Uni, en Irlande, en Norvège, en Suède, au Danemark et en Allemagne. «D’autres pays suivront bientôt», précise Snapchat.



Source link

Autres articles

Le bénéfice net du géant pétrolier saoudien Aramco s’envole avec la demande

administrateur

un premier trimestre 2021 catastrophique pour les hôtels français

administrateur

L’immobilier rural de caractère a le vent en poupe

administrateur

les salariés sans passe sanitaire pourront «prendre des RTT ou des congés», selon Borne

administrateur

Le train de nuit Paris-Nice fait son retour avec Jean Castex en passager

administrateur

Les Clés de la ville de Montpellier

administrateur