Image default
Economie

Une plateforme de jeux vidéo pour mobiliser sur le climat


FIGARO DEMAIN – Lancée ce jeudi, la plateforme EngageNow vise les collaborateurs et clients des entreprises mais aussi les collectivités locales, les écoles et à terme le grand public. C’est la première initiative au monde au monde à être labellisée Gold par l’ONU Climat.

Finie, l’écologie culpabilisatrice! Place à la sensibilisation et à la formation pour changer les comportements. Tel est l’état d’esprit dans lequel la start-up WeNow lance une plateforme de jeux vidéo pour permettre à chacun de faire son bilan carbone et réduire ses émissions de gaz à effet de serre de façon ludique.

Répondre à des quiz ou des défis, participer à des challenges, jouer seul ou en affrontant d’autres joueurs: tel est le meilleur moyen d’embarquer chacun dans la transition climatique.

Baptisée EngageNow, cette plateforme, lancée aujourd’hui, s’adresse dans un premier temps aux entreprises qui souhaitent mobiliser leurs collaborateurs, voire leurs clients ou même leurs partenaires pour atteindre les objectifs d’engagement climat qu’elles se sont fixés. Multilingue, elle est adaptée au fonctionnement des multinationales.

Au terme de leur formation, la plupart des participants nous disent « si j’avais su »… et ont envie de passer à l’action, sans savoir par où commencer. On m’a déjà demandé: pourquoi les déchets polluent?

Valérie Mas

Car 75% des salariés affirment vouloir être accompagnés ou formés aux enjeux climatiques par leur entreprise. Tel est le constat fait par WeNow, qui a formé 10 000 personnes, dont 6 000 en 2020, à la
réduction de l’empreinte carbone, notamment via l’éco-conduite. «Au terme de leur formation, la plupart des participants nous disent »si j’avais su«… et ont envie de passer à l’action, sans savoir par où commencer, explique Valérie Mas, cofondatrice de WeNow avec Fabien Carimalo. On m’a déjà demandé: pourquoi les déchets polluent? C’est ce qui nous a motivés à aller plus loin dans notre démarche«.

La mise au point de la plateforme, éco-conçue en limitant au maximum ses émissions de CO2, a demandé un an de recherche et développement avec Kairos Agency. Les contenus ont été, eux, préparés avec de nombreux partenaires tels que Lemon Tri (sur les déchets) ou Pur Projet (sur l’économie circulaire et les puits de carbone). Pour l’heure, la plateforme propose trois heures de formation mais devrait s’enrichir rapidement, notamment en jeux supplémentaires.

Europcar abonné pour ses 5000 collaborateurs

Six entreprises ont déjà adhéré au projet en payant un abonnement mensuel pour avoir recours aux services de cette plateforme. Parmi elles, Europcar Mobility Group, qui la propose à ses 5 000 collaborateurs ou Carglass pour ses clients, dans un premier temps.

Grâce à son propre tableau de bord, l’entreprise peut suivre le nombre de salariés participant à la plateforme, y ajouter de nouveaux défis et challenges chaque mois selon ses propres objectifs (exemple: réparer plus que jeter). Les données et performances individuelles de chacun des participants et de leurs familles respectives demeurent, elles, en revanche, confidentielles.

EngageNow vise également les collectivités locales souhaitant embarquer leurs habitants dans la transition environnementale ou les écoles pour leurs étudiants. D’ailleurs, Kedge Business School a déjà manifesté son intérêt. À l’occasion de la Cop 26, qui se tiendra en novembre 2021 à Glasgow, la plateforme sera également lancée en direction du grand public. Sur un modèle freemium, les particuliers devant payer un abonnement pour avoir accès à l’ensemble des contenus. Valérie Mas est persuadée que ces derniers «sont prêts à payer pour jouer et faire partie d’une communauté».

Fabrice Carimalo et Valérie Mas, cofondateurs de WeNow WeNow

Celle qui a cofondé WeNow en 2014 n’a rien perdu de son enthousiasme des débuts. La start-up s’est fait connaître en lançant une application de formation et sensibilisation à l’éco-conduite, permettant de faire des économies de carburant tout en neutralisant ses émissions de CO2. Grâce à un boîtier connecté branché sur un véhicule, l’application calcule la conduite idéale à adopter, la compare à celle de l’automobiliste, lui délivre, au terme de chaque trajet, sa performance énergétique, ses émissions de CO2 et lui prodigue des conseils pour améliorer sa conduite.

350 000 tonnes de CO2 évitées ou compensées depuis 2014

WeNow, qui compte une centaine de clients – dont Vinci, Bouygues, Eiffage, Haribo, La Mie Câline ou Médiamétrie – permet non seulement à ses utilisateurs, contre 15 euros par mois, de réduire de 10 à 15% la consommation de leurs flottes, mais également de compenser leurs émissions de gaz à effet de serre si cela ne suffit pas et s’ils le souhaitent. C’est ainsi que 350 000 tonnes de CO2 ont été évitées ou compensées par son intermédiaire: elle a planté 58 000 arbres en France et investi dans des projets de reforestation de l’ONU et dans des énergies nouvelles en Inde ou en Asie. Labellisée B-Corp, référencée par la fondation Solar Impulse et entreprise à mission, la greentech est la première entreprise au monde au monde à être labellisée Gold par la nouvelle initiative Climate Neutral Now de l’ONU Climat.

La structure, dont le nombre de collaborateurs a doublé en un an pour atteindre 12 personnes, connaît une croissance à deux chiffres. Rentable depuis ses débuts, elle a levé 1,3 million d’euros en 2020 notamment auprès de deux fonds à impact (Raise Impact et Lita.co) . «Une soixantaine de contrats sont en cours de signature et nous sentons qu’il existe une réelle attente de la part des entreprises», assure Valérie Mas. Avec cette nouvelle initiative, cette dernière estime pouvoir toucher le même nombre d’utilisateurs que celui des jeux vidéo.



Source link

Autres articles

Amazon maintient ses entrepôts français fermés

administrateur

le plan de transformation se fera «sans souffrance sociale»

administrateur

Ansamb, l’application StopCovid pour l’île de la Réunion

administrateur

Idemia prépare la riposte aux futures cyberattaques quantiques

administrateur

la sécheresse à Taïwan risque d’amplifier la pénurie mondiale

administrateur

«ça peut durer tout l’hiver», prévient Thierry Breton

administrateur