Image default
Economie

une première audience ce vendredi entre la LFP et beIN sports


À une semaine de la diffusion du Championnat, la Ligue professionnelle de football et la chaîne qatarie s’affrontent autour des droits TV pour le fameux lot 3 de la Ligue 1.

Le tribunal de Paris les attend de pied ferme à 10h. La Ligue de football professionnel (LFP) et beIN sports s’affrontent ce vendredi 30 juillet pour une première manche autour des droits TV pour le lot 3 de la Ligue 1, à une semaine de la diffusion du Championnat. Ces derniers jours, le diffuseur d’origine qatarienne et la Ligue se sont mutuellement assignés en référé. L’audience de ce jour concerne le cas porté par la Ligue contre son partenaire contractuel beIN, qui rappelle les obligations et les termes de leur contrat signé en 2018. «Dans ce contrat, il est écrit que si Canal+ ne diffuse pas un ou plusieurs matchs, beIN Sports devrait automatiquement les diffuser», résume un proche du dossier.

beIN sports a désigné Canal+ comme codéfendeur dans cette affaire. Des conseils de la chaîne du groupe de Vincent Bolloré sont bien présents au tribunal ce matin, selon les informations du Figaro.

Une résiliation du contrat gelée pour Canal+

En fin de journée jeudi, le président du tribunal de commerce de Nanterre a décidé de geler la demande de Canal+ de résilier temporairement son contrat de sous-licence avec beIN pour la diffusion des deux matches de L1, issus du fameux lot 3. Le matin, beIN avait saisi le tribunal pour «résiliation illicite». Deux jours plus tôt, la chaîne cryptée du groupe Vivendi avait en effet envoyé une lettre à Youssef Al-Obaidly, Directeur Général de beIN Media Group, pour résilier leur contrat signé fin 2019, en s’appuyant sur la «clause 3G». Cette dernière précise que si «Canal+ achète les droits du foot de beIN, beIN doit de son côté tout mettre en œuvre pour que Canal+ puisse en disposer de la meilleure des façons», résume un proche du dossier.

Or, depuis mi-juin, et l’attribution par la Ligue de football professionnel de la diffusion de 80% des matches de L1 à Amazon pour 250 millions d’euros à compter de la saison 2021-2022, Canal+ n’avait cessé de demander à beIN d’engager des poursuites contre la Ligue pour «distorsion de concurrence» et «abus de position dominante. Ce que beIN avait refusé, jusqu’à ce que le tribunal de commerce de Nanterre lui suggère de le faire la semaine passée, dans sa décision autour du litige entre les deux chaînes. En effet, beIN Sports a finalement engagé des poursuites mardi contre la LFP, auprès du Tribunal civil en vertu de l’article 11.95. «Le président du tribunal de commerce de Nanterre rendra une décision ferme la semaine prochaine. En attendant, il a décidé de geler la demande de Canal+ puisque beIN a fini par porter plainte contre la Ligue», précise un proche du dossier.

Canal+ campe sur ses positions

Dans les prochains jours, l’histoire pourrait encore connaître un nouveau rebondissement. Puisque la Ligue pourrait poursuivre directement Canal+ en justice.

Sur quelle chaîne les téléspectateurs français pourront-ils ainsi regarder la première journée de la Ligue 1 ? L’issue reste toujours incertaine. Dans l’état actuel des discussions, beIN pourrait être contraint de diffuser les deux rencontres de football des 7 et 8 août (Troyes-PSG le samedi à 21 heures et Metz-Lille le dimanche à 17 heures), si Canal+ ne le fait pas. Toutefois, «pas question pour la chaîne qatarie de régler le moindre centime à la LFP si Canal+ ne la paye pas» confie une source proche du dossier. Une première échéance, d’un montant de 56 millions d’euros est attendue le 5 août prochain.

De son côté, «Canal+ campe bien sur ses positions et ne compte pas diffuser les matchs du lot 3», selon une source proche du dossier.



Source link

Autres articles

Remboursement d’impôts : attention aux arnaques !

administrateur

les professionnels à vos côtés pour vos projets immobiliers

administrateur

L’État prévoit 570 millions d’euros supplémentaires pour la fibre dans les territoires

administrateur

le pays le plus heureux du monde, cherche main-d’œuvre étrangère désespérément

administrateur

Où est passée la suppression de l’ENA promise par Emmanuel Macron ?

administrateur

Les centres commerciaux satisfaits d’échapper au passe sanitaire systématique

administrateur