Image default
Economie

Windows 11 s’adapte aux nouveaux besoins post-Covid 19


Design repensé, sécurité renforcée… Microsoft met à jour son système d’exploitation. Panos Panay, directeur produits de Microsoft, revient sur ses principales nouveautés.

Six ans après Windows 10, Microsoft revient avec une nouvelle mise à jour de son système d’exploitation. Lancé mardi 5 octobre, Windows 11 veut remettre au goût du jour une formule utilisée par un milliard d’utilisateurs. Très similaire à son prédécesseur, il garde les codes d’un «environnement familier», résume Panos Panay, chef de produit chez Microsoft.

Visuellement, l’interface de Windows 11 n’est pas dépaysante pour les habitués. Certains designs sont tout droit repris des smartphones : icônes épurées, coins arrondis et couleurs pastel. Des éléments qui s’inspirent également des systèmes macOS, Chrome OS ou encore Android et iOS. Parmi les autres nouveautés, les éléments sont centrés par défaut au niveau de l’écran, mais il est possible de les déplacer à l’endroit de son choix.

Les paramètres ont été simplifiés, le but est d’éviter la multiplication des fenêtres. Durant la conception de Windows 11, la flexibilité nécessaire au télétravail était en toile de fond. “Nous sommes dans un monde au travail hybride, nous avons besoin de pouvoir nous déplacer tout en restant connectés”, indique Panos Panay.

«Le Windows le plus sûr jamais créé»

Dans cette mise à jour, Microsoft met en avant ses produits. Par exemple, le Microsoft Store est repensé. Dorénavant, plus besoin de télécharger les logiciels, ils sont disponibles directement dans la boutique d’applications, afin d’éviter aux utilisateurs les téléchargements indésirables.

La sécurité est au cœur de ce système d’exploitation. Panos Panay affirme même que son nouveau produit est “le Windows le plus sûr jamais créé”. Un élément d’autant plus important que la société fait face depuis plusieurs mois à des problèmes de cybersécurité, notamment victime de plusieurs fuites de données.

En réalité, «peu de choses ont changé»

Avec la version 11, les produits développés en interne sont mis en avant, notamment le navigateur Edge et l’application de visioconférence Teams, éclipsant ainsi le traditionnel Skype, pourtant propriété du groupe. Cependant cette préférence pour les logiciels maison est poussée à l’extrême. Le système rend beaucoup plus difficile le changement de navigateur par défaut. Mozilla a contourné les protections de Microsoft en permettant aux usagers de Firefox de l’activer en un seul clic.

Ce nouveau système d’exploitation est également décrit par Microsoft comme «le meilleur» pour jouer à des jeux vidéo. Une promesse pourtant très peu observable à l’utilisation, la plus grosse nouveauté porte sur la possibilité de télécharger directement l’application Xbox, et ainsi d’accéder à des jeux du Xbox Game Pass. “Peu de choses ont changé par rapport à Windows 10”, soulignent nos confrères de The Verge.

La migration vers Windows 11 est aujourd’hui disponible pour tous les utilisateurs détenant une licence Windows. Pourtant des millions de détenteurs de PC risquent de rester sur le carreau. La raison est simple : il faut un ordinateur assez puissant pour supporter le système.



Source link

Autres articles

«Déconnexion des chauffeurs» : le bannissement façon Uber

administrateur

Le caddie des Français résiste à la pression des matières premières… pour l’instant

administrateur

Un ancien couvent transformé en pôle culturel à Deauville

administrateur

Carrefour a été sollicité par le canadien Couche-Tard pour un «rapprochement»

administrateur

L’énergie ne peut plus être la «vache à lait de l’État», selon le président du régulateur

administrateur

Démission du patron de Rio Tinto après la destruction d’un site aborigène en Australie

administrateur