Image default
Actualité / Presse

AOC Terrasses du Larzac : histoire, situation et particularités

La région du Languedoc dispose de trois appellations d’origine contrôlées de vins du Larzac. Situés sur le flanc sud au pied du plateau du Causse, les Terrasses du Larzac constituent la plus récente. En effet, cette AOC a été enregistrée en 2014. Elle est le fruit de la persévérance de quelques vignerons qui œuvrent quotidiennement pour l’exploitation et la reconnaissance de cette appellation. Voyagez dans le temps et dans l’espace pour découvrir les saveurs des Terrasses du Larzac à travers son histoire et sa région.

Terrasses du Larzac : l’histoire de l’AOC

Avec Saint-Saturnin-de-Lucian et Montpeyroux, les Terrasses du Larzac constituent les trois principales AOC de la région du Languedoc. Bien que cette dernière ait fait partie des tout premiers vignobles français, il faut reconnaître que son image de marque a pris du temps à s’installer. De fait, les producteurs de la région ont préféré auparavant se diriger vers une production en masse, de vins qui malheureusement, ne réussissaient pas à se démarquer.

Les Terrasses du Larzac sont ainsi le fruit d’une poignée de vignobles qui ont décidé d’exploiter autrement les spécificités de leurs domaines afin de faire ressortir les richesses de leurs terres. En 1985, Olivier Jullien montre l’exemple d’une production qualitative avec le Mas Jullien à Jonquières, pour que de plus en plus de vignerons suivent la tendance. Plus tard, ce sera au tour de Aimé Guibert et de Laurent Vaillé de prendre le relais en diversifiant les produits de leurs terroirs.

Pascale Rivière emboitera ensuite le pas à ces hommes, en montrant que la production de vins dans la région du Larzac est aussi une histoire de femmes. Aujourd’hui, ce sont plus de 80 vignerons qui s’évertuent à mettre en avant les richesses et les spécificités des produits de leurs terres pour valoriser l’AOC les Terrasses du Larzac.

Des vignobles accrochés aux contreforts du Larzac

Près des contreforts du Larzac, qui culminent jusqu’à environ 800 m du pic Saint-Baudille, on retrouve en contrebas des vignobles qui s’étendent sur une surface de près de 2000 ha. 32 communes sont présentes dans cette région et semblent former un grand V qui se situe à environ 40 km au nord-ouest de la commune de Montpellier.

Les vignobles qui s’y trouvent bénéficient d’un climat méditerranéen ainsi que de nombreux flux d’air frais qui reviennent des hauteurs des contreforts. Cet état de choses, combiné à une amplitude thermique qui est plus forte que dans les autres régions du Languedoc, permet d’obtenir des raisins qui arrivent plus vite à maturité.

La production dans la région Terrasses du Larzac

L’AOC Terrasses du Larzac impose à ses viticulteurs de produire uniquement des vins rouges. Ces derniers doivent être le résultat d’un travail qui implique au moins 3 cépages, dont deux méridionaux. Il n’est ainsi pas rare de trouver dans la composition de certains vins, les saveurs du grenache, de la syrah, du cinsault ou du mourvèdre.

Les différents cépages qui interviennent dans la production des vins issus de la région doivent aussi respecter certaines proportions afin de toujours bénéficier de l’AOC Terrasses du Larzac.

Pour obtenir sa notoriété actuelle, l’AOC Terrasses du Larzac a bénéficié de l’intervention de certains personnages clés. Grâce à ces derniers, les vins produits dans la région sont aujourd’hui parmi les bons choix en matière de vins rouges.

Autres articles

Entreprises : quels outils indispensables à une gestion optimisée du CSE ?

Emmanuel

L’e-reputation est-elle influencée par le content marketing ?

Eric

Pourquoi préférer un centre commercial à un simple magasin ?

Emmanuel

Les taxis français manifestent à la frontière avec la Suisse

administrateur

Analyse des meilleurs programmes de comptabilité

Eric