Image default
Finance

Budget et rythmes scolaires font-ils bon ménage ?

Entrée en vigueur à la rentrée 2013, la réforme des rythmes scolaires devient obligatoire pour cette rentrée et continue de diviser. La semaine à cinq matinées se transforme en course à l’organisation matérielle et financière pour les parents.

Selon les chiffres du ministère de l’Education nationale, 4 000 communes ont appliqué la réforme des rythmes scolaires dès la rentrée 2013. Ce sont ainsi 1,3 million d’élèves (22% de l’effectif de l’enseignement public) qui sont déjà familiarisés avec la semaine de neuf demi-journées de classe. A compter de cette rentrée, le système est obligatoire dans toutes les écoles maternelles et primaires. En mai, selon un sondage CSA* commandé par le ministère, 83% des personnes interrogées disent craindre « des contraintes d’organisation pour certaines familles ». Coté finances, si le coût peut varier fortement selon les communes, la réforme aurait d’ores et déjà fait augmenter le prix moyen de l’heure de baby-sitting. Le site internet spécialisé Youpies rapporte ainsi un bond de 6.1% dans les départements ayant adopté la réforme dès 2013 contre 3.5% dans les autres départements (pour un tarif horaire oscillant entre 8 et 9 euros selon les régions). Touslesbudgets.com est allé demander à trois mères de famille quelles étaient pour elles les conséquences financières de ce changement.

Malika, Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), en ménage avec environ 2 500 euros de revenus mensuels, trois enfants âgés de 11, 15 et 16 ans (réforme mise en place l’an dernier).

« Ça ne m’a pas coûté plus cher »

« C’est un peu difficile pour s’organiser car avant, les enfants finissaient l’école à midi maintenant ils sortent à 15h15 et ont classe tous les matins sauf le mercredi. Sur le plan financier, je ne crois pas que ça nous ait coûté plus cher, car je n’ai pas mis mes enfants dans les espaces éducatifs. Nous habitons tout près de l’établissement scolaire, du coup, ils rentrent à la maison à la fin de l’école. Mais je connais d’autres parents pour qui l’instauration de la réforme a eu un impact financier. »

Nadia, Sartrouville (Yvelines), en ménage avec environ 3 000 euros de revenus mensuels, trois enfants dont deux (3 et 4 ans) concernés par la réforme (mise en place ce mois-ci).

« Le mercredi, neuf euros de plus par enfant »

« Rajouter le mercredi matin d’école aux enfants, ça leur fait une demi-journée en plus qui jusque-là leur permettait de se reposer. Il faudra les déposer à l’école à 7 heures le matin et ils finiront à 15h45 contre 16h20 l’an dernier. Ça n’arrangera sûrement pas les parents qui travaillent et pour qui il faudra payer plus. Coté financier, avec notre quotient familial qui est assez haut, pour le mercredi, ça nous reviendra à environ neuf euros de plus par enfant. Mais on va s’organiser. Et certaines familles seront encore plus impactées que nous. »

Elsa, Saint-Leu-la-Forêt (Val-d’Oise), en ménage avec environ 7 000 euros de revenus mensuels, deux enfants de 6 et 9 ans (mise en place de la réforme en discussion).

« 450 euros à donner en plus par mois »

« On ne sait pas encore si la réforme sera mise en place à la rentrée. On ne sait donc pas à quelle heure l’école va commencer et finir. La seule certitude, c’est que notre commune a voté récemment une hausse du quotient familial, ce qui aura un impact sur ceux qui mettent leurs enfants en centre de loisirs. Le cumul de ça plus l’instauration de la réforme nous coûterait cher et nous forcerait à nous réorganiser. On se demande d’ailleurs s’il ne serait pas mieux de se débrouiller entre parents -en prenant un congé pour garder tous les enfants à tour de rôle-, ou prendre un étudiant pour s’occuper des enfants. Si la réforme est mise en place, cela nous reviendrait à environ quinze euros par jour pour le repas de mes deux enfants, plus les frais pour pallier l’étude du soir, cela nous ferait environ 450 euros de plus à donner sur le mois. »

Touslesbudgets.com

*Sondage réalisé les 20 et 21 mai 2014 auprès d’un échantillon de 1 017 personnes âgées de 18 ans et plus.

© Christophe Fouquin – Fotolia.com

Autres articles

« Nous devons prendre en compte le budget des clients »

Irene

Pourquoi solliciter un cabinet de recrutement pour un profil en finance ?

Emmanuel

Crédit à la consommation : comment faire son choix 

Emmanuel

Une appli pour gagner de l’argent en courant

Irene

Pourquoi les monnaies locales se développent ?

Irene

Ouvrir un compte bancaire au Luxembourg : comment faire ?

administrateur