Image default
Immobillier / BTP

Le déficit foncier dans l’immobilier neuf : tout savoir

L’investissement dans l’immobilier neuf offre de nombreux avantages comme la possibilité de bénéficier du déficit foncier que l’on peut définir par une stratégie fiscale avantageuse pour les investisseurs. Découvrez dans cet article ce qu’est le déficit foncier, comment ce dernier fonctionne, notamment dans le contexte de l’immobilier.

Comprendre le déficit foncier

Pour faire simple, le déficit foncier est une situation dans laquelle les dépenses liées à un bien immobilier dépassent les revenus qu’il génère. Dans le cadre de l’immobilier neuf, cela peut se produire lorsque les coûts liés à l’acquisition, à la rénovation ou à l’entretien du bien excèdent les loyers perçus.

Ce déficit peut être imputé sur le revenu global de l’investisseur, ce qui réduit la base imposable.

Le déficit foncier dans l’immobilier neuf

Concernant le déficit foncier dans l’immobilier neuf, ce dernier peut être généré de plusieurs façons.

La première par les frais de notaire, les frais d’acquisition ou encore les intérêts d’emprunt qui peuvent contribuer à créer un déficit lors de l’achat du bien.

Les travaux de rénovation ou d’amélioration peuvent également faire partie d’un processus de création de déficit foncier.

À noter : le déficit foncier ne peut pas être utilisé pour réduire les impôts fonciers, mais il peut être déduit du revenu global de l’investisseur, ce qui peut entraîner une réduction significative de l’impôt sur le revenu.

Le déficit foncier pour maximiser les avantages fiscaux

Pour maximiser les avantages fiscaux du déficit foncier dans l’immobilier neuf, il est nécessaire de planifier soigneusement son investissement.

En tant qu’investisseur vous allez devoir veiller à ce que les dépenses liées au bien dépassent les revenus locatifs, ce qui générera un déficit foncier que vous pourrez déduire de votre revenu global.

Nous vous conseillons d’ailleurs de vous conformer aux réglementations fiscales en vigueur et de conserver toutes les preuves et les documents nécessaires pour justifier les dépenses engagées.

Conclusion

Le déficit foncier est une stratégie fiscale intéressante pour les investisseurs immobiliers. L’idéal est de planifier votre investissement de manière judicieuse pour générer un déficit foncier ce qui vous permettra de réduire votre impôt sur le revenu.

Attention à bien vous conformer aux règles fiscales et suivre de près vos diverses dépenses.

Autres articles

Achat immobilier : comment choisir une agence immobilière ?

Emmanuel

Que faut-il comprendre du réméré et du financement immobilier ?

Emmanuel

Entreprise BTP : 3 astuces pour mieux sécuriser les employés

Emmanuel

Comment trouver un bien immobilier à acheter ou à louer en Martinique ?

Emmanuel

Acquérir un appartement neuf pour faire de l’investissement en LMNP

Emmanuel

Logement : les principales mesures de la loi ALUR

Irene