Image default
Immobillier / BTP

Que faut-il comprendre du réméré et du financement immobilier ?

Pour une personne qui se retrouve dans une situation de surendettement et qui malheureusement fait face à des difficultés financières, la vente à réméré est souvent une option intéressante. Il s’agit en effet d’une solution permettant de céder ses biens, tout en gardant la possibilité de les racheter dans le futur. Bien que cette procédure offre de nombreux avantages, elle est encore méconnue du public. Cet article vous propose d’en savoir plus.

Définition de la vente à réméré

Issu du latin « redimere », le terme « réméré » signifie « racheter ». Ainsi, une vente à réméré est une expression utilisée pour désigner une vente effectuée avec la faculté de rachat par son propriétaire initial. Trouvant ses origines au Moyen-Âge, cette pratique est une sorte de pacte par lequel un vendeur se réservait le droit de reprendre un bien immobilier vendu après avoir restitué son prix principal et remboursé les différents frais afférents.

Au XXe siècle, le réméré était la solution souvent utilisée par les banques dans le but de refinancer des valeurs. Aujourd’hui encore, la vente à réméré est un moyen permettant, dans certaines situations, de restructurer les dettes des particuliers. Par endroits, les sociétés privées considèrent cette forme de vente comme une alternative efficace au rachat de crédit.

Comment fonctionne la vente à réméré ?

Contrairement à ce que pensent certaines personnes, la vente à réméré n’est pas un prêt. Il s’agit en effet d’une opération strictement encadrée par la loi. Elle est souvent précédée d’une offre préalable d’achat et peut concerner un financement immobilier SCI, un commerce, un château, un logement en état futur d’achèvement, etc.

En général, une vente à réméré se fait en trois phases distinctes. Dans un premier temps, le propriétaire surendetté doit rechercher un investisseur à qui céder son bien immobilier. Ensuite, il pourra signer un contrat d’occupation des lieux pour apurer sa situation financière, tout en versant les indemnités d’occupation à l’acquéreur. Enfin, il rachète son bien. Pour être valable, le contrat de vente à réméré doit être établi devant un notaire qui garantit que le vendeur a la possibilité de racheter ultérieurement son bien immobilier.

Quels sont les avantages de la vente à réméré pour le vendeur ?

À l’instar du portage immobilier, la vente à réméré est une option avantageuse pour les propriétaires surendettés. En effet, cette forme de vente permet de mobiliser les sous pour solder les dettes et sortir rapidement d’une difficulté financière. Elle se révèle donc comme une aide précieuse dans de nombreux cas. Que ce soit pour démarrer une nouvelle activité, régler une situation judiciaire, payer les droits de succession, satisfaire un besoin urgent de trésorerie personnelle et (ou) professionnelle, la vente à réméré peut beaucoup vous aider.

Grâce à la vente à réméré, vous pouvez éviter la saisie judiciaire de vos biens ou leur vente aux enchères, même si vous n’arrivez pas à rembourser vos dettes. Si l’opération est bien gérée, elle vous permettra non seulement de sécuriser votre patrimoine, mais également de protéger votre niveau de vie en toute discrétion. Il suffit de prendre les dispositions nécessaires pour profiter pleinement des nombreux avantages qu’offre le réméré.

Autres articles

Logement : les principales mesures de la loi ALUR

Irene

Achat immobilier : comment choisir une agence immobilière ?

Emmanuel

Maison à vendre Tahiti en 5 points

Emmanuel

Comment vendre, au mieux, son bien immobilier ?

Irene

Entreprise BTP : 3 astuces pour mieux sécuriser les employés

Emmanuel