Image default
Finance

« Parler d’argent à partir de 6 ou 7 ans »

Près d’un Français sur deux donne « régulièrement » de l’argent de poche à ses enfants. Des sommes qui vont de 11 euros pour un enfant en école primaire à 31 euros pour un lycéen. Stéphanie Dugon, psychothérapeute, éclaire Touslesbudgets.com sur le rapport à l’argent entre parents et enfants.

Touslesbudgets.com : Faut-il éduquer ses enfants au rapport à l’argent ?

Stéphanie Dugon : Avant de responsabiliser un enfant face à l’argent, il est important de lui faire prendre conscience de la différence entre l’être et l’avoir. Nos enfants sont en effet confrontés très jeunes aux marques, à la publicité et aux autres stratégies marketing, bien avant qu’on leur parle d’argent de poche. Cette confrontation précoce, si elle n’est pas discutée avec les parents, peut donner l’impression aux enfants que l’argent sert à « avoir » ce qu’il faut pour être reconnu.

TLB : A quel âge commencer à en parler avec eux ?

S.D. : Quand cela commence à avoir une signification pour eux, à 6 ou 7 ans. Mais tout dépend de l’éducation qui lui est donnée avant. Le premier rapport à l’argent intervient souvent quand l’enfant comprend que ses parents travaillent pour gagner de l’argent, pour nourrir leur famille. A 3 ou 4 ans, c’est encore abstrait.

TLB : Quels conseils leur donner ?

S.D. : L’enfant acquiert des réflexes en regardant le rapport qu’ont ses parents à l’argent, leur rapport au gâchis, etc. Mieux vaut donc leur donner le bon exemple plutôt que des leçons sur l’argent. On peut commencer, vers 6 ou 7 ans, à donner une petite pièce pour qu’il la dépense et qu’il voit qu’à un moment donné, il n’y en n’a plus. Il faut qu’il se rende compte que l’argent circule. A 7 ans, ce n’est pas mal d’avoir trois tirelires : une pour ce qu’il dépense, une autre pour l’épargne, et une autre pour le partage -donner à des gens dans le besoin ou des associations-.

TLB : Donner à certaines occasions comme « la petite souris », est-ce une bonne chose ?

S.D. : C’est quelque chose de très symbolique, qui reste dans la magie de l’argent qui débarque, ce n’est pas encore un « vrai » rapport à l’argent.

TLB : Faut-il éviter de donner trop ?

S.D. : Il n’y a pas de somme minimale ou maximale à donner aux enfants à partir du moment où on a fixé les règles au préalable. A savoir à quoi va servir cet argent. La chose à ne pas faire, c’est d’être incohérent, perturbe les enfants. Les adolescents, eux, feront leur propre choix. Il faut rester cohérent au maximum. L’enfant se construit vis à vis de ses parents.

TLB : Comment évolue le rapport à l’argent chez l’adolescent ?

S.D. : C’est compliqué pour les parents, car l’adolescent a besoin d’une grande vigilance. Il est davantage tourné vers l’extérieur. Il compare avec ses amis, avec la société et vit ses propres expériences. Il y a un intérêt à lui donner un petit budget à gérer pour qu’il en fasse ce qu’il veut, des erreurs comme de bonnes expériences. Il faut qu’il se confronte à la réalité de l’argent.

TLB : Sept parents sur dix déclarent augmenter l’argent de poche à titre de récompense (travail à la maison, bonnes notes…). Est-ce une bonne chose ?

S.D. : La récompense en contrepartie d’une tache réalisée -sortir le chien ou laver la voiture- me semble juste à partir du moment où cette tâche fait partie d’un travail exceptionnel. Récompenser les bonnes notes ne me parait pas être une bonne idée. Travailler à l’école devrait être un choix personnel de l’enfant afin qu’il puisse assumer sa responsabilité face au travail qu’il fournit ou pas. Un enfant n’est pas censé travailler pour faire plaisir à ses parents ou renforcer leur égo et être récompensé par de l’argent. Il est censé travailler car il y trouve une satisfaction personnelle.

Propos recueillis par Benjamin Hay

© Agence DER – Fotolia.com

Autres articles

« Nous devons prendre en compte le budget des clients »

Irene

Trading des actions : qu’est-ce qu’une place boursière 

Emmanuel

Trop salée, la facture d’eau ?

Irene

Pourquoi solliciter un cabinet de recrutement pour un profil en finance ?

Emmanuel

« Nous devons prendre en compte le budget des clients »

Irene

Ouvrir un compte bancaire au Luxembourg : comment faire ?

administrateur