Image default
Tourisme / Voyages

Haut-de-gamme, Arcachon attire aussi les familles

Au début du XIXe siècle, Arcachon n’était encore qu’un village de pêcheurs au bord du bassin du même nom. Avec 12 000 habitants l’hiver et 70 000 à 80 000 au plus fort de l’été, cette sous-préfecture de la Gironde, située à 70 kilomètres à l’ouest de Bordeaux, n’a cessé d’évoluer. Au point d’être surnommée « la ville des quatre saisons », pour l’ambiance différente qui anime chacun de ses quartiers (ville de printemps à l’ouest, d’automne à l’est, d’hiver en centre-ville et d’été sur le front de mer). Elle a d’ailleurs achevé sa dernière mutation en 2012, avec la réfection d’une partie de son centre-ville.

20% d’étrangers l’été

L’été venu, Arcachon accueille ses dizaines de milliers de visiteurs, Français pour 80% d’entre eux, venant principalement d’Île-de-France, des Pays-de-la-Loire, du Poitou-Charentes. La clientèle étrangère étant constituée d’Espagnols -en majorité-, d’Anglais et d’Allemands, suivis depuis peu par une clientèle russe et asiatique. Une clientèle plutôt aisée, même si la ville refuse cette image de station balnéaire « chic ». « Nous tirons l’offre vers le haut-de-gamme avec la restauration du centre-ville ou nos hôtels, mais on ne nous qualifie pas forcément de ville familiale alors que nous avons beaucoup de familles, précise Alain Vivien, directeur de l’office de tourisme. Il serait de toute façon prétentieux de dire que l’on ne vise que du haut-de-gamme, nous ne sommes pas sectaires et la crise économique est là. »

25 hôtels et un camping

Ce sont d’ailleurs les prestations haut-de-gamme et les premiers prix qui marchent le mieux à Arcachon. Le deuxième port de plaisance de l’Atlantique -2 600 anneaux- dispose de vingt-cinq hôtels (dont quatre classés quatre étoiles, le reste allant jusqu’au deux étoiles) et d’un camping quatre étoiles (près de 300 places). Ajoutez-y vingt chambres d’hôtes et 286 meublés répertoriés par l’office de tourisme. Comptez, en moyenne, entre 100 et 200 euros la nuit d’hôtel en pleine saison. Pour de la location meublée, il vous coûtera entre 600 et 1 000 euros la semaine.

Moins de séjours longs

Car les touristes évoluent dans leur manière de consommer. « Les gens mangent de plus en plus sur le pouce et les restaurateurs ont dû s’adapter, explique Alain Vivien. La plupart ont réussi à maintenir leur chiffre d’affaires en proposant un service en continu. » Car à Arcachon comme ailleurs, on sait que la clientèle est poussée à l’arbitrage dans ses dépenses. Même l’été. « Nous avons de moins en moins de séjours longue durée pour l’hébergement marchand », rapporte ainsi le directeur de l’office de tourisme. Une clientèle qui, en moyenne, passe quatre jours dans la ville.

Un bon été 2013 à confirmer

L’année 2013 a été bonne pour le tourisme à Arcachon. « Pas un grand cru », tempère Alain Vivien, mais « une bonne année, contrairement à 2012 ». La fréquentation a augmenté de 5% dans les hotels et l’office de tourisme a accueilli entre 1 000 et 1 500 personnes par jour (+15%). Et l’été à venir s’annonce sous de bons auspices. Le camping enregistre pour le moment une hausse de 10% de ses réservations et les signes sont encourageants du coté des hôteliers. De quoi vivre, peut-être, une belle saison qui, ajoute M.Vivien, « se construit avec du beau temps et des touristes pas trop moroses ».

Benjamin Hay

Quelques chiffres à retenir…

… Le prix moyen d’une chambre d’hôtel à Arcachon aux mois de juillet/août

Le prix moyen au mètre carré pour l’achat d’une maison dans la commune, qui peut grimper jusqu’à 7 100 euros. Comptez 5 001 euros le mètre carré pour un appartement (jusqu’à 9 163 euros)

La proportion de résidences secondaires que compte Arcachon

Le montant des retombées économiques du tourisme pour la ville en 2011

Sources : Trivago.fr, Insee, Ville d’Arcachon, Meilleursagents.com

Illustration Wikimedia Commons

Autres articles

Hôtels : faut-il se fier aux étoiles ?

Irene

Thierry échange sa maison pour des vacances moins chères en Italie

Irene

Comment Nantes attire de nouveaux habitants

Irene

Vacances : pourquoi réserver son billet d’avion à l’avance est-il moins cher?

Irene

Sept astuces pour voyager moins cher

Irene

La croisière, tube de l’été

Irene