Image default
Auto / Moto / Mécanique

Dacia Duster : une roue de secours pour Renault

C’est une star discrète : tout le monde n’identifie pas le Dacia Duster. Et pourtant, il s’agit du modèle le plus vendu par le groupe Renault en 2013 (376 672 exemplaires dans le monde). Focus sur la bonne santé affichée par un crossover plus si low-cost que cela.

« Pour un public plutôt familial, dit-on chez Renault. Dans sa version 4×4, il s’adresse à ceux qui ont un besoin de franchissement au quotidien ». Les familles ne sont pas le seul objectif. « Globalement, chez Dacia, nous avons une clientèle qui possédait un véhicule d’occasion auparavant. Pour le même prix, ils peuvent s’offrir un véhicule neuf. D’ailleurs, cela a permis à certains de pouvoir le faire pour la première fois ». Quant au Duster, « il nous a permis d’élargir notre panel avec des gens qui l’achètent en deuxième véhicule », explique Frédéric Favre, des relations médias du groupe Renault.

==> Lire : le SUV, un segment qui tient la route

« On ne va quand même pas dépenser aussi peu ! », s’étranglait un couple aisé en apprenant le prix du Duster dans une publicité télé. C’était en 2011, un an à peine après la sortie du crossover de la marque low-cost de Renault. Vous avez dit « low- cost » ? « On ne considère pas le Duster comme low-cost, rejette Frédéric Favre. Nous répondons à l’attente de clients aux besoins différents, avec la construction d’une gamme simple équipée d’options peu chères, comme le système de navigation à 240 euros ». Le modèle de base se vend à partir de 11 900 euros. « Le Duster se situe très bas par rapport à ses concurrents. La version la plus chère -version 4×4- ne dépasse pas les 20 000 euros », explique encore Frédéric Favre. Un prix bas proposé en partie grâce à des coûts de productions très réduits (Duster est notamment fabriqué en Roumanie, en Russie ou en Inde).

Modèle le plus vendu par le groupe Renault l’an dernier, le Duster et ses deux versions (4×2, 80% des ventes et 4×4, 20%) sont « très clairement » un succès pour la marque au losange. En France, 25 879 exemplaires se sont vendus en 2013. Dacia mise sur le lancement du Duster phase 2 à l’automne pour transformer l’essai. Présentée au dernier salon de Francfort, la nouvelle gamme affiche des prix semblables à ceux de sa devancière. Priorité a été donnée au design, « première raison d’achat » du Duster selon Renault. « Nous avons accentué les codes du 4×4, avec de nouvelles barres de toit, une nouvelle calandre, détaille Frédéric Favre. L’intérieur aussi a été revu, avec une planche de bord plus dans l’univers du tout-terrain ».

Un effort a également été fait sur de nouveaux équipements, comme un régulateur de vitesse, un système de contrôle de trajectoire ou quatre airbags de série. La console de bord affichera même la température extérieure, « une demande des clients », assure t-on. Enfin, un nouveau système multimédia de navigation -appelé « Media Nav »- permettra, sur un écran tactile de sept pouces, de disposer d’un GPS ou encore d’un lecteur de musique compatible Bluetooth. Avec en sus une nouvelle motorisation essence à injection directe.

S’il est encore trop tôt pour connaître les chiffres de ventes de ce Duster nouvelle version, « les commerçants sont contents, la tendance est plutôt bonne », confie t-on chez Dacia.

Le groupe Renault vient de publier ses résultats pour l’année 2013 (lire l’encadré). Dix-huitième vente en France, le Duster se trouve être le SUV le plus vendu en 2013… en Russie (83 700 véhicules, presque autant que de Clio IV en France). Il s’est par ailleurs classé deuxième vente de sa catégorie au Brésil, en Argentine et en Inde (108 900 ventes sur ces trois pays).

==> (VIDÉO) : Comment Dacia est devenue à la mode ?

Benjamin Hay

Sources : Comité des constructeurs français d’automobiles, Groupe Renault

Illustration : Wikimedia – Mr. Choppers

Autres articles

Ventes de pneus : Internet ne demande qu’à grandir

Irene

Il vous aide à trouver l’essence la moins chère

Irene

Six astuces pour louer une voiture moins cher

Irene

Revendre sa voiture électrique, un sacerdoce ?

Irene

Un embrayage automatisé pour booster les économies de carburant

Irene

Acheter sa voiture en ligne via un mandataire : le bon plan ?

Irene